se tenir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) → voir se et tenir

Verbe [modifier le wikicode]

se tenir \sə tə.niʁ\ 3e groupe (voir la conjugaison) pronominal intransitif

  1. Se prendre, s’attacher, se retenir à quelque chose pour s’empêcher de tomber.
    • Il se tint à une branche.
    • Il se tenait aux crins du cheval.
    • Se tenir à la rampe pour descendre un escalier.
    • (Familier) Se tenir les côtes de rire : Rire démesurément.
  2. (Figuré) Se limiter à quelque chose.
    • Se tenir ou s’en tenir à quelque chose : S’y arrêter, s’y fixer de telle sorte qu’on ne veuille rien de plus.
    • Je me tiens ou je m’en tiens à votre décision.
    • Je m’en tiens : Je n’en veux pas savoir davantage.
    • Savoir à quoi s’en tenir : Savoir ce qu’on doit penser d’une chose ; avoir une opinion arrêtée.
    • Se tenir à peu de chose, se tenir à peu : S’arrêter, se fixer tellement aux propositions, aux offres qu’on a faites d’abord que, quoiqu’il s’agisse de peu de chose de plus ou de moins, on ne veuille pas céder.
    • Ils se tiennent tous deux à peu de chose.
    • Vous vous tenez à vingt francs sur un marché de mille francs.
    • Il se tient à une vétille dans une affaire qui peut faire sa fortune.
    • On dit dans le même sens : Se tenir à rien, Se tenir à très peu de chose.
  3. En termes de jeux de cartes :
    • Je m’y tiens : Je me contente des cartes que j’ai, je n’en demande pas d’autres.
  4. Être ou demeurer dans une certaine situation ou dans un certain état.
    • Les « hittistes », littéralement « adossés au mur » vont par grappes d’adolescents désœuvrés, agglutinés tout au long de l'année. Il font partie du paysage humain des cités d'aujourd'hui et stationnent en des lieux de passage stratégique leur permettant de se tenir informés de toute la vie du quartier. — (Djamila Saadi-Mokrane, « Petit lexique du dragueur algérois », dans La virilité en islam, sous la direction de Nadia Tazi & Fethi Benslama, Éditions de l'Aube & Intersignes, 1998, réédition de poche : Éditions de l'Aube, 2004, p. 261)
    • Orlando se tenait devant son miroir, cherchant à tâtons les boutonnières de sa chemise. Encore une fois, les perles venaient de lui glisser des doigts et étaient tombées par terre. — (India Grey, Le secret d'Easton Hall, traduit de l'anglais, Éditions Harlequin, 2009, chap. 7)
    • Se tenir toujours propre.
    • Se tenir caché.
    • Se tenir tranquille.
    • Se tenir à genoux, debout, droit, courbé.
    • (Figuré) Se tenir les bras croisés : Rester oisif lorsqu’il faudrait travailler, demeurer dans l’inaction lorsqu’on devrait agir.
  5. (Familier) Forme de menace.
    • Vous avez offensé un homme qui ne pardonne jamais ; vous n’avez qu’à bien vous tenir.
  6. On dit aussi, par forme d’avertissement :
    • Tenez-vous bien : Prenez garde à vous, tenez-vous sur vos gardes, prenez les moyens nécessaires pour vous défendre.
  7. Avoir un maintien ou une attitude.
    • D'où mon irritation contre ceux qui pratiquent le « ne pas se gêner », soit en fumant malgré l'affiche qui l'interdit, soit en se tenant avec leur compagne dans un lieu public comme s'ils étaient dans le même lit, […]. — (Julien Benda, Mémoires d'infra-tombe, collection La Nef/éd. René Julliard, 1952, p. 34)
    • Se tenir bien à cheval : Y être ferme et de bonne grâce.
    • Dans le sens opposé : S’y tenir mal.
    • (Familier) Il ne sait comment se tenir : Il ne sait quelle attitude prendre, quel maintien avoir.
  8. Être, demeurer dans un certain lieu.
    • Les gros obusiers allemands portaient à douze kilomètres ; ainsi ils se tenaient à peu près hors d’atteinte ; […]. — (Alain, Souvenirs de guerre, p.95, Hartmann, 1937)
    • Tenez-vous là et ne bougez plus.
    • Tenez-vous auprès de moi.
    • Il s’est tenu pendant une heure sur la terrasse au soleil.
    • Se tenir à sa fenêtre.
    • Il se tient tous les matins dans sa chambre.
  9. (Uniquement à la troisième personne) Avoir lieu, en parlant d’assemblées publiques ou particulières, de foires, de marchés.
    • Cette assemblée se tient trois fois par semaine.
    • Cette foire, ce marché se tient ordinairement en tel endroit.
  10. (Figuré) Être lié, s’enchaîner, avoir un sens logique.
    • Une philosophie, un système où tout se tient.
    • Oui, en effet, votre histoire se tient.

Traductions[modifier le wikicode]