seille

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Seille

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Forme régionale (Ouest de la France) de seau issu du latin situla.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
seille seilles
\sɛj\

seille \sɛj\ féminin

  1. Bassine, munie d’oreilles dans lesquelles on passe une corde en guise d’anse et qui sert à transporter les liquides, en particulier, le mout tiré du pressoir.
    • La seille, récipient de grande contenance, était utilisée autrefois dans les tâches ménagères, pour laver le linge ou baigner les enfants.
    • La boutique, l’arrière-boutique, un appartement au quatrième, deux seilles d’eau pour la cuisine à remplir tous les matins ! — (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, rééd. Le Livre de Poche, page 159)
    • […], çà et là un puits surmonté d’une potence à laquelle pend une seille, […]. — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 30)
  2. (Suisse) Mesure de capacité d’environ 16 litres.

Synonymes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

  • seillon, modèle plus petit, à une anse, destiné à recueillir le lait lors de la traite des animaux
  • seillerie

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Louis Gauchat, Jules Jeanjaquet, Ernst Tappolet, Ernest Muret, Glossaire des patois de la Suisse romande, volume 5, partie 2, 1924.

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • seille sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg