shibboleth

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1195) De l’hébreu ancien שיבולת, shibbōlet (« torrent, flot », « épi »)[1] selon les interprétations. Les Éphraïmites qui, au bord du Jourdain, voulaient passer et ne savaient pas prononcer ce mot difficile à la façon des Galaadites, étaient ainsi reconnus et massacrés.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
shibboleth shibboleths
\ʃi.bɔ.lɛt\

shibboleth \ʃi.bɔ.lɛt\ masculin

  1. (Bible) Mot que les Galaadites avaient choisis pour reconnaitre et massacrer les Éphraïmites qui voulaient passer au bord du Jourdain et ne savaient pas prononcer ce mot dans leur langue.
    • Jephté rassembla tous les hommes de Galaad, et livra bataille à Éphraïm. Les hommes de Galaad battirent ceux d'Éphraïm, car ceux-ci avaient dit : « Vous n'êtes, ô Galaadites, que des fugitifs d'Éphraïm, au milieu d'Éphraïm et de Manassé ! »
      Galaad s'empara des gués du Jourdain du côté d'Éphraïm, et quand l'un des fuyards d'Éphraïm disait : « Laissez-moi passer », les hommes de Galaad lui demandaient : « Es-tu Éphraïmite ? » Il répondait : « Non. »
      Ils lui disaient alors : « Eh bien, dis : schibboleth. » Et il disait : « 
      sibboleth », ne réussissant pas à bien prononcer ce mot. Ils le saisissaient alors et l'égorgeaient près des gués du Jourdain. Il périt en ce temps-là quarante-deux mille hommes d'Éphraïm. — (Bible, Juges, 12, 4-6, trad. Crampon, 1904)
  2. (Par extension) (Linguistique) Mot particulier, ou façon de prononcer un mot, propre à une nation, une confrérie ou à un cercle particulier.
    • Cela faisait beaucoup de morts pour une légère différence de prononciation, « s » ou « ch »… Mais cette anecdote nous apprend beaucoup de choses. Tout d’abord que bien avant la modélisation de la phonologie l’on était conscient de l’existence de différents points et modes d’articulation. Elle nous montre ensuite que le refus de l’usage de la diversité face à la diversité des usages n’est pas récent. Elle nous montre enfin que le pouvoir peut aller très loin dans ce refus. Le schibboleth est de ce point de vue un témoignage sur la variation, une prise en compte de la variation, en même temps qu’une utilisation sociale de cette variation. — (Louis-Jean Calvet, « Des frontières et des langues / Entretien avec Thierry Paquot », dans Hermès, La Revue, 2012/2 (n° 63), pages 51 à 56.)
  3. Langage ou manières qui appartiennent à des groupes exclusifs, et qui désignent ceux qui en sont et excluent ceux qui n'en sont pas.
    • Le duc d'Hérouville, poli comme un grand seigneur avec tout le monde, eut pour le comte de la Palférine ce salut particulier qui, sans accuser l'estime ou l'intimité, dit à tout le monde : « Nous sommes de la même famille, de la même race, nous nous valons ! » Ce salut, le schibboleth de l'aristocratie, a été créé pour le désespoir des gens d'esprit de la haute bourgeoisie. — (Honoré de Balzac)
  4. (Rare) Épreuve décisive par laquelle on prétend juger de la capacité de quelqu'un.
    • Pour nous, gens lambda qui aimons saucer, la gymnastique est une activité recommandée. Adeptes du cheval d'arçons et de la corde à nœuds, nous ne serons cependant jamais les alter ego des culturistes. Nous ne prétendons pas non plus être capables de réussir le schibboleth... — (Bernard Pivot, Finale nationale 2004 des Dicos d'or (Académie Fratellini, Saint-Denis) « Les bienfaits de la gymnastique », dans Les dictées de Bernard Pivot, Albin Michel, coll. « Le Livre de Poche », 2004, page 533)
  5. Formule idéologique
    • Ainsi donc on chassa l’intérêt particulier, les personnalités, et le dévouement à l’État devint un Schiboleth. (Max Stirner, L’Unique et sa propriété, traduction Lasvignes, in La Revue blanche, 1900, Partie 1, Chapitre 2, p.14-190)
    • Seulement cette expression, « la dignité de l’homme », une fois employée par Kant, a servi ensuite de schiboleth à tous les faiseurs de morale sans idée ni but ; ils ont dissimulé à l’aide de ce mot imposant : « la dignité de l’homme », leur impuissance à fournir un fondement réel, ou du moins plausible, pour la morale. (Schopenhauer, Le fondement de la morale, p. 89-90.)

Variantes[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’hébreu שבולת, « flot ».

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
shibboleth
\ˈʃɪb.ə.ˌlɛθ\
ou \ˈʃɪb.ə.lɪθ\
shibboleths
\ˈʃɪb.ə.ˌlɛθs\
ou \ˈʃɪb.ə.lɪθs\

shibboleth \ˈʃɪb.ə.ˌlɛθ\ ou \ˈʃɪb.ə.lɪθ\

  1. (Linguistique) Shibboleth.

Prononciation[modifier le wikicode]

  • Royaume-Uni (Sud de l'Angleterre) : écouter « shibboleth [Prononciation ?] »