sich aus dem Staub machen

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Allemand[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir Staub, « poussière », et sich machen, littéralement « se sortir de la poussière », métaphore à rapprocher du français prendre la poudre d’escampette. Les champs de bataille couverts de poussière étaient (et restent) éminemment dangereux, d’où l’intérêt de s’en extraire le plus vite possible. On trouve dans le Neu vermehrtes Historisch und Geographisches Allgemeines Lexicon de Jacob Christoff & Iselin publié à Bâle en 1747 : « Darüber kam es zum handgemenge, und wardt so viel blut vergossen, daß es zur kirchthür hinaus lieff. Der Kayser geboth zwar friede, muste sich aber selbst aus dem staub machen. » (On en vint aux mains et il fut versé tant de sang qu’il coula jusqu’à la porte de l’église. L’empereur ordonna qu’on fît la paix mais lui-même dut prendre la poudre d’escampette) — ([1])

Locution verbale [modifier le wikicode]

sich aus dem Staub machen \zɪç aʊ̯s deːm ʃtaʊ̯p ˈmaxŋ̍\

  1. (Familier) Partir rapidement et le plus souvent discrètement. → voir abhauen, Fersengeld geben et verschwinden
    • Ich wollte die nette Frau kennen lernen, aber sie hat sich aus dem Staub gemacht, bevor ich sie ansprechen konnte. - Je voulais faire la connaissance de cette sympathique femme, mais elle a filé avant que je puisse lui adresser la parole.

Variantes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • zɪç aʊ̯s deːm ʃtaʊ̯p ˈmaxŋ̍ : écouter « sich aus dem Staub machen [Prononciation ?] »