simagrée

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin simius (« singe »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
simagrée simagrées
\si.ma.ɡʁe\

simagrée \si.ma.ɡʁe\ féminin

  1. (Familier) (Au pluriel) Attitude, geste ou parole affectée qu’on utilise pour se donner une certaine apparence, pour se faire valoir ou pour tromper.
    • J’ai horreur des simagrées : faire la cour à une femme, c’est avilissant pour soi et pour elle. — (Simone de Beauvoir, Les Mandarins)
    • Sortons ! fis-je irrité par toutes ces simagrées et littéralement pris d’une colère que je ne m’expliquais pas. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Ah ! mais, je commence à en avoir assez, de vous autres et de vos simagrées. Je sais ce que vous valez, à présent, vous tous, et votre guerre, et votre Empire, et votre trompe-l’œil… De la camelote, tout ça, du chiqué ! — (Modèle:Citation/H. G. Wells/La Guerre dans les airs/1908, trad. 1921)
    • « C’est pas la peine de faire tant de simagrées si vous voulez me baiser, allez-y. » — (Bertrand Blier et Philippe Dumarçay, Les Valseuses, 1974)
  2. (Familier) (Canada) (Au pluriel) Pitreries, grimaces.
  3. (Au singulier) (Soutenu) Minauderie ; manière artificielle ou affectée.
    • Les prières sont ici une pure simagrée Les gens ne font que rire & parler à l'oreille pendant tout le tems qu'elles durent. — (Lettres d'un ecclésiastique et de sa fille, écrites de la campagne à son fils, à Londres, traduites de l'anglois sur la 3e édition, Lausanne : François Grasser & Cie, 1778, p.51)
    • […]; le pape, ses cardinaux, lavant, baisant, ainsi que l'autre jour lavaient et baisaient les princesses, telle a été cette cérémonie, vraie simagrée à laquelle il était impossible de rattacher une pensée religieuse. — (Valérie de Gasparin, Voyage d'une Ignorante dans le Midi de la France et l'Italie, Paris : Paulin Éditeur, 1835, vol.2, p.180)
  4. (En particulier) Parodie.
    • Les recrutements sont devenus difficiles; les ressources financières ne sont pas moins gênées; la simagrée de patriotisme figure assez bien dans les gazettes de la cour, mais ne répond ni au besoin des coffres, ni aux besoins des armées. — (Gazette nationale ou le Moniteur universel, n°55 du 25 brumaire an II)
    • C'est toujours ce discours-là qui pousse les tyrans du tiers-monde à faire la simagrée de la démocratie, à jouer à la parodie des droits de l'homme. — (Daryush Shayegan, La lumière vient de l'Occident: Le réenchantement du monde et la pensée nomade, Éditions de l'Aube, 2015, dans l'introduction.)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]