sodabi

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

L’histoire du sodabi appartient à la tradition orale, c’est pourquoi on trouve plusieurs hypothèses quant à ses origines. Néanmoins deux hypothèses sont évoquées de manière récurrente :
Selon la première, un Anglais doutait tellement que des Béninois aient pu produire un alcool s’apparentant à du gin, qu’après en avoir bu une gorgée il s’exclama : « so that be » (« ainsi soit-il »), reconnaissant alors son tort. Les locaux (non anglophones) auraient cependant entendu Sodabi et auraient décidé de baptiser ainsi cette boisson.
La deuxième hypothèse attribue le nom Sodabi à ses inventeurs, les frères Sodabi. Ces deux Béninois, originaires d’Allada furent engagés dans les régiments coloniaux français lors de la Première Guerre mondiale. Pendant leur temps passé en Europe, ils s'initièrent notamment aux techniques de distillation, un savoir-faire qu’ils ramenèrent au Bénin après l’armistice de 1918. Ils fabriquèrent alors un alambic artisanal et s’essayèrent à leur première distillation sur des bananes fermentées. Ce premier essai n'étant pas concluant, ils choisirent de remplacer les bananes par du vin de palme, une boisson bien connue et consommée localement depuis des centaines d’années. Ce deuxième essai eut un succès retentissant et la technique de fabrication de la liqueur à base de vin de palme se répandit rapidement dans le reste du Bénin et du Togo à partir des années 1930.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
sodabi sodabis
\sɔ.da.bi\

sodabi \sɔ.da.bi\ masculin

  1. Liqueur obtenue par la distillation du vin de palme, surtout au Bénin et au Togo.
    • Le sodabi se commercialise en gros ou au détail, par bouteille de 1 litre, mais aussi par 1/2, 1/4, 1/8 de litre. Les distillatrices possèdent une clientèle d'habitués et une certaine réputation qui se transmet de « bouche à oreilles ». — (Catherine Fourgeau & Johanna Maula, « Producteurs et productrices d'alcool de palme (Sobadi) dans le sud-est du Bénin », dans Les Cahiers d'outre-mer, vol. 51, n° 202, 1998, p. 213)
    • Le sodabi est l'alcool de fabrication artisanale le plus connu. C'est une eau-de-vie à base de vin de palme. Le sodabi, extrêmement fort, a d'ailleurs été interdit à la vente, il y a quelques années, dans le Nord du pays, tellement la boisson faisait des ravages dans la population. — (Petit Futé 2017 Bénin.)
    • Un conseil : trouvez-vous un copain togolais et allez boire des sodabis, une fois la nuit tombée, dans les petits troquets le long de la route principale. Attention le sodabi est plutôt décapant et peut dépasser facilement les 50° ! — (Clément Lamy, dans les « Avis des voyageurs sur Atakpamé », page Infos pratiques sur Atakpamé, sur le site Evaneos (www.evaneos.fr), s.d./consulté le 13/08/2019)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • sodabi sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

  • Cet article comporte des éléments adaptés ou copiés de l’article de Wikipédia en français : sodabi, sous licence CC-BY-SA 3.0.