soliveau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de solive, avec le suffixe -eau. Le sens figuré se retrouve dans bûche, « personne stupide ».

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
soliveau soliveaux
\sɔ.li.vo\

soliveau \sɔ.li.vo\ masculin

  1. (Charpenterie) Petite solive.
    • Soupente, s. f. (Menuiserie.) espece d’entresol, qui se fait de planches jointes à rainure & languettes portées sur des chevrons ou soliveaux. On pratique les soupentes dans les lieux élevés pour avoir plus de logement. Daviler. — (L’Encyclopédie, 1751)
  2. (Figuré) Personne sans énergie et sans autorité, par allusion à la fable de La Fontaine Les Grenouilles qui demandent un Roi.
    • Un roi soliveau, roi faible, sans autorité.
    • Je ne serai ni un président soliveau, ni un président personnel. — (Vincent Auriol)
    • [...] les vendeurs de journaux criaient qu'on avait assassiné le président de la République. [...] L'événement était considérable mais sans conséquence. Ce président était soliveau et son meurtrier délirant. — (Alphonse Boudard, Mourir d’enfance, chap. 3, 1995)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]