solution de continuité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Selon la banque de dépannage linguistique du Québec, cette locution proviendrait de la médecine et de la chirurgie en particulier où elle désignait les plaies et les fractures. Attestée dans cet usage dès 1314, elle s’est ensuite progressivement étendue à d’autres domaines, d’abord pour désigner des ruptures physiques (XVIe siècle), puis des situations abstraites (XVIIe siècle). Le terme contre-intuitif de solution pourrait ici provenir du vocabulaire de la chimie dans le sens de dissoudre (solvere, détacher en latin) et non résoudre. De même que le sel dissout dans l’eau disparait pour laisser une solution saline, ici la solution de continuité désigne la disparition de cette dernière.

Locution nominale[modifier]

solution de continuité \sɔ.ly.sjɔ̃ də kɔ̃.ti.nɥi.te\ féminin

  1. (Soutenu) (Didactique) Rupture de quelque chose d’abstrait ou de concret qui constituait un ensemble continu.
    • La descendance d’aïeux bons fait la vraie noblesse de naissance ; une seule solution de continuité dans cette chaîne, un seul ancêtre méchant, supprime cette noblesse. (Nietzsche, Humain trop humain I, § 456, 1906, Mercure de France)
    • Dans le premier cas, il y a solution de continuité, blessure, laquelle est appelée plaie, rupture, fracture, selon des circonstances qui tiennent à la cause traumatique et à la partie affectée. Dans le second cas, il y a solution de contiguïté, laquelle est appelée luxation, hernie, invagination, prolapsus, selon la partie déplacée. (Auguste Vidal, Traité de pathologie externe et de médecine opératoire, page 241, 1851, J.B. Baillière)

Synonymes[modifier]