songer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin somniare.

Verbe[modifier]

songer transitif ou intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Vieilli) Voir en songe, rêver.
    • Qu’avez-vous songé cette nuit ? — J’ai songé telle et telle chose.
  2. (Figuré) Être occupé, être préoccupé par
    • Ne songer que chasse, que combats, que bals, que fêtes, etc.
  3. (Vieilli) Faire un songe, rêver.
    • Je dormais et je songeais. — Songer d’eau bourbeuse.
  4. (Plus courant) (Figuré) Se livrer à la rêverie.
    • A quoi songes-tu donc ? s’informa la maîtresse du logis, surprise de l’inattention qu’elle lisait dans les yeux de l’artiste. Tu n’as pas de contrariétés. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  5. Penser ; faire attention ; prendre garde.
    • […], et, songeant qu’il faudrait bientôt nous quitter, nous nous assîmes tristement près de l’âtre où dansait la flamme rouge. (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Sous le porche, un boueux attendait l'arrivée de la voiture en songeant que, par un temps pareil, elle ne viendrait sans doute pas. (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, p. 62)
    • On pourra songer aussi au déhanché gracieux que Musset arbore, par exemple, dans le célèbre dessin de Devéria […]. (Valentina Ponzetto, Musset ou la Nostalgie libertine, p.156, Droz, 2007)
    • Il ne songe qu’à lui. — Il ne songe à rien. — Quand j’y songe. — Les journées passent sans qu’on y songe.
    • Songez à ce que vous faites, à ce que vous dites. — Songez qu’il y va de votre intérêt.
  6. Avoir quelque vue, quelque dessein ou quelque intention.
    • Il songe à quitter Paris. — Il ne songe nullement au mariage.

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

  • [[à quoi songez-vous] ? (phrase qui s’emploie quelquefois par manière de reproche, en parlant à une personne qui fait ou qui dit quelque chose qui ne paraît pas raisonnable)
  • songez-vous ? (phrase qui s’emploie quelquefois par manière de reproche, en parlant à une personne qui fait ou qui dit quelque chose qui ne paraît pas raisonnable)
  • songez-y, songez-y bien (sorte de menace ou d’avertissement, suivant le ton que l’on prend pour le dire)
  • vous n’y songez pas ! (phrase qui s’emploie quelquefois par manière de reproche, en parlant à une personne qui fait ou qui dit quelque chose qui ne paraît pas raisonnable)

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]