soucier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin sollicitare (« remuer, agiter, importuner »).

Verbe [modifier]

soucier \su.sje\ pronominal 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se soucier)

  1. Chagriner.
    • Je n’en ai pas voulu parce qu’outre qu’il louchait abominablement ; il aurait fallu me séparer de ma fille, et, de fait, je ne m’en souciais pas. — (Henry Monnier, Les bourgeois de Paris, 1854)
  2. S’inquiéter, se mettre en peine de quelque chose ou de quelqu'un, prendre intérêt à quelque chose.
    • En effet, le Marquisien se soucie peu de l’argent et, pour obtenir son copra, certains capitaines exploitent son goût pour l’alcool, ce qui est défendu par la loi mais très difficile d’empêcher. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Le tribunal, qui se souciait peu d’impartialité, ne fit pas droit à sa requête. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • De quoi vous souciez-vous ?
    • Il se soucie fort peu de conserver ses amis.
    • Il ne se soucie de rien, de personne.
    • Je ne me soucie pas qu’il vienne.
    • Faites tout ce qu’il vous plaira, je ne m’en soucie guère.
    • (Ironique) Je me soucie bien de cet homme-là ; qu’ai-je besoin de lui ?

Quasi-synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France : écouter « soucier [su.sje] »

Références[modifier]