sourds

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Forme d’adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin sourd
\suʁ\

sourds
\suʁ\
Féminin sourde
\suʁd\
sourdes
\suʁd\

sourds \suʁ\ masculin pluriel

  1. Masculin pluriel de sourd.
    • Ce n’est pas l’Évangile qui est cause de notre désobéissance, mais bien les antichrétiens, qui, souillés par le diable sont sourds à la parole de Dieu. — (journal La Phalange, 1836)

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin sourd
\suʁ\

sourds
\suʁ\
Féminin sourde
\suʁd\
sourdes
\suʁd\

sourds \suʁ\ masculin

  1. Pluriel de sourd.

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe sourdre
Indicatif Présent je sourds
tu sourds
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Impératif Présent (2e personne du singulier)
sourds

sourds \suʁ\

  1. (Rare) Première personne du singulier du présent de l’indicatif de sourdre.
    • Dans la source la plus intime je sourds en l’Esprit Sain ; là il y a une seule vie, un seul être, une seule opération ! — (Julie Casteigt, Connaissance et vérité chez Maître Eckhart, Vrin, 2006, page 210)
    • J’explore de ce jour la fierté des cétacés, ça suffit, la honte, ça suffit les bouffissures, je danse avec les eaux et j’émarge à l’air libre, j’émerge des refus mutiques, des renoncements nécrotiques, des névroses du non, j’ouïs résolument, je sous, je sourds de toi, des eaux de là, de tous les confluents, et j’outrepasse, d’accord, j’outrepasse les fermetures, je buzz l’éclair et je solmise : que mes fredons vous frémissent, ô mes prochains, ô mes lecteurs !!! — (Maryk Le Hène, Mamie-bal-de-l'N le 27 octobre 2010, blog)
  2. (Rare) Deuxième personne du singulier du présent de l’indicatif de sourdre.
    • Toi qui coules des troncs et jaillis des sous-bois,
      Sous la houle des blés ou le creux des clairières,
      Tu sourds comme rosée aux pores de la terre,
      Tu chois du pur azur où le regard se noie.
      — (Robert Cavaillès , Flots de vie in Chemin de chèvres, 2008, page 67)
    • Tu arrives comme un essaim de malheur,
      Tu sourds du fond de mes souvenirs,
      Et ton parfum se répand jusque dans l’avenir.
      — (Eric Ngango, La Saison de l’amour, Editions Publibook, 2011, page 55)
  3. (Rare) Deuxième personne du singulier du présent de l’impératif de sourdre.
    • Je renie, ô joie ! Je me sépare de vous, heureux !
      Et toi, perçant aiguillon, ne me quitte pas, très chère douleur ! Sourds, eau des larmes ! Basse terre, sois mon amour et mon lit !
      Ô plaie, je te considérerai.
      — (Paul Claudel La ville, Gallimard, 1948)