sous-bois

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : sous bois

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1869) De bois avec le préfixe sous-.

Nom commun[modifier]

Singulier et pluriel
sous-bois
\su.bwɑ\

sous-bois \su.bwɑ\ masculin singulier et pluriel identiques

  1. Strate muscinale, herbacée et arbustive de la forêt.
    • Au printemps les sous-bois se tapissent des fleurs de Caltha palustris, Ranunculus Ficaria, Prímula elatíor dont la jaune monotonie s’égaie du bleu des Glechoma hederacea et Viola silvestris. (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 149)
    • Un vent de mer avait écharpé les frondaisons, jonché les sous-bois de bouleaux de feuilles mordorées, éclairci les halliers […] (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Ces arbres atteignent 25 à 30 mètres de haut et ils sont associés à un sous-bois abondant, à des lianes et à des plantes épiphytes.. (Paul Seiber Amérique du Sud : paysages et végétation, 1998, Ulmer, p. 76)
    • Les plantes de sous-bois de forêts sempervirentes sont donc, par essence même adaptées à cette faible luminosité, de l'ordre de 1 % du plein soleil. (Patrick Blanc Être plante à l'ombre des forêts tropicales, 2005, Nathan p. 41)
    • Dans les canopées, c'est-à-dire au sommet de ces arbres immenses exposés à la lumière, alors que le sous-bois, parce qu'il est moins lumineux, comporte forcément moins de plantes, donc moins d'animaux. Les énergies, la vie sont là-haut. ( Laurent Martinet Francis Hallé: "Les arbres sont nos meilleurs alliés" , lexpress.fr 13 novembre 2013)
    • Disposant de peu d’énergie, les plantes du sous-bois ne peuvent produire que de très petites graines et ces dernières, lorsqu’elles germent, mourraient si elles se laissaient enfouir sous la litière; (...) (Luc Jacquet et Francis Hallé, Il était une forêt, Actes Sud, 2014, p.38)
    • Des amas de feuilles mortes, de bois en décomposition et de débris divers parsèmes le sous-bois : ce dernier est un pourrissoir, même s'il n'est pas que cela. (Francis Hallé, Plaidoyer pour la foret tropicale, Actes Sud, 2014, p. 19)
    • La forêt pontique hyperhumide de la région de Rize démarre sur les basses pentes par une aulnaie très dense associée à de nombreuses espèces caducifoliées et à un sous-bois laurifolié (laurier-cerise et rhododendrons); [...] ( Marcel Bazin,Stéphane de Tapia, La Turquie: Géographie d'une puissance émergente, Armand Colin, 2012)

Traductions[modifier]