spécisme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Calque de l’anglais speciesism, inventé Richard Ryder et repris par Peter Singer dans les années 1970 pour la première fois. Ce mot est construit sur le modèle de racism (racisme).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
spécisme spécismes
\spe.sism\

spécisme \spe.sism\ masculin

  1. Discrimination basée sur l’espèce, qui fait de l’espèce en soi un critère pour déterminer la manière dont un être peut être traité.
    • En pratique, le spécisme est l’idéologie qui justifie et impose l’exploitation et l’utilisation des animaux par les humains de manières qui ne seraient pas acceptées si les victimes étaient humaines. — (Le spécisme sur cahiers-antispecistes.org, Les Cahiers Antispécistes. Mis en ligne le 4 juillet 2017, consulté le 7 août 2017)
    • Il faut admettre, si l’on suit le raisonnement utilitariste, qu’en leur accordant la personnalité juridique sans condition, alors que nous la refusons aux animaux, nous faisons preuve de « spécisme ». Pourtant, ce choix est-il contestable ? — (Les propositions d’extraction des animaux de la catégorie des objets de droit, dans Homme et animal, la question des frontières, éditions Quae, 2009, page 154)
    • Le spécisme prétend s’appuyer sur des caractéristiques réelles (intelligence, capacité morale…) ; mais celles-ci, tout comme celles qui sont censées justifier le racisme et du sexisme, fonctionnent en fait comme les signes devant justifier l’attribution d’une essence. — (David Olivier, Les Cahiers Antispécistes, n° 5, décembre 1992)
    • Là était le spécisme pointé par Singer : la seule raison avancée par l’homme pour exécuter quand même ces expérimentations tenait à l’affirmation d’une différenciation des espèces. — (Rémi Hélénea, Animal Vindicte, Librinova, 2019, page 79)
    • Le terme « antispécisme » est l'antonyme de « spécisme », un mot inventé en 1970 par le psychologue britannique Richard D. Ryder. La sonorité de ce néologisme est volontaire (les antispécistes ne laissent rien au hasard). Elle fait écho aux termes « racisme » et « sexisme » : les animaux seraient victimes de discrimination et d'oppression au même titre que les Noirs ou les femmes en leur temps, lorsque leurs droits n'étaient pas pleinement reconnus constitutionnellement. — (Ariane Nicolas, L'imposture antispéciste, Desclée de Brouwer, 2020, p. 17.)

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]