spectre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin spectrum.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
spectre spectres
\spɛktʁ\

spectre \spɛktʁ\ masculin

  1. Fantôme, apparition d’un mort.
    • Comment expliquerez-vous, docteur, que des coups donnés par des spectres ont pu faire naître des places noires sur le corps de celui qui les a reçus? (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Une petite pluie mince et tenace dégoulinait sans arrêt depuis la veille et les passants, recroquevillés sous leurs riflards, les yeux rivés sur le pavé en larmes, glissant peureusement parmi les files des voitures serrées, lui fournissaient l’impression vague de spectres titubants. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 9)
    • (Figuré) Jamais les spectres des morts du 6 Février ne quitteront plus ces hommes, malgré leurs fanfaronnades, leurs plastronnades, leurs mensonges, leurs ricanements. (Philippe Henriot, Le 6 février, 1934)
  2. (Familier) (Par hyperbole) Personne hâve et maigre à faire peur.
    • C’est un spectre.
  3. (Figuré) Évocation, apparition effrayante.
    • Le spectre de la guerre n’étendait pas alors son ombre sur le monde. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • — Où SOS Fantômes passe, les spectres trépassent. (SOS Fantômes, 1984)
  4. (Physique) Ensemble des rayonnements de différentes longueurs d’onde, qui résultent de la décomposition de la lumière par un prisme, d’un élément chimique à l’état excité, etc.
    • Soumis à l’action de plusieurs sources lumineuses différemment colorées, il se dirige, en général, vers celle dont la couleur avoisine le plus l’extrémité violette du spectre […]. (Jean Rostand, La vie des crapauds, 1933)
    • Le fer, en particulier, a un spectre total (visible et photographiable) ne renfermant pas moins de 5000 raies; […]. (Compte Rendu, volume 41, Association française pour l’avancement des sciences, 1913, p. 166)
    • […]; la netteté décroit rapidement et les objets brillamment éclairés sont entourés d'une frange colorée où l’on retrouve toutes les couleurs du spectre. (Agenda Lumière 1930, Paris : Société Lumière & librairie Gauthier-Villars, p.87)
  5. (Figuré) Ensemble de choses assez semblables dont les variations sont déterminées.
  6. (Médecine) (Agriculture) Ensemble des agents infectieux, contaminants ou pathogènes qui sont atteints par une substance curative.
    • L’azoxystrobine possède un large spectre sur les champignons pathogènes de la vigne : le mildiou, l’oïdium, le black-rot, le rougeot parasitaire, l’excoriose. Une efficacité secondaire sur la pourriture grise (Botrytis cinerea) a été observé. (Revue des œnologues et des techniques vitivinicoles et œnologiques, Bourgogne-Publications, 1998, p.40)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin spectrum.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
spectre
\ˈspɛk.tə\
ou \ˈspɛk.tɚ\
spectres
\ˈspɛk.təz\
ou \ˈspɛk.tɚz\

spectre \ˈspɛk.tə\ (Royaume-Uni), \ˈspɛk.tɚ\ (États-Unis)

  1. (Royaume-Uni) Spectre, fantôme.

Variantes orthographiques[modifier]

Quasi-synonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Voir aussi[modifier]

  • spectre sur Wikipédia (en anglais) Wikipedia-logo-v2.svg