sport-boules

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1900)[1] Composé de sport et boules. Les premières attestations, très nombreuses, remontent à l’année 1900 sous la forme sport « boules » dans la presse lyonnaise (notamment le Progrès illustré). La forme sport-boules apparait dans la foulée, avec ou sans trait d’union, avec boules au singulier ou au pluriel, dans la presse lyonnaise, puis extra-lyonnaise et nationale. Cette dénomination très ancienne a été « officialisée » en 1981 avec le changement de nom de la Fédération Française de Boules (FFB) en Fédération Française de Sport-Boules (FFSB)[2].

Nom commun [modifier le wikicode]

Invariable
sport-boules
\spɔʁ.bul\

sport-boules \spɔʁ.bul\ masculin

Un tournoi de sport-boules à Conand en 2016
  1. Jeu sportif par équipes consistant à lancer des boules (après une course d’élan) le plus près possible d’un cochonnet, pratiqué sur un terrain aux dimensions réglementaires, avec des boules plus grosses et lourdes que celles de la pétanque, essentiellement en France dans le Lyonnais, en Rhône-Alpes, en Auvergne, dans le Jura, les Pyrénées, l’Île-de-France, ainsi que dans un certain nombre de pays étrangers.
    • À Lyon et dans la région environnante, les boulodromes sont innombrables ; les sociétés de boules, fort nombreuses, et les joueurs, se comptent par milliers. À Lyon principalement, le sport-boules est devenu une force avec laquelle on est obligé de compter, si bien que la presse quotidienne est arrivée à consacrer une place spéciale à la chronique des boules. — (La rédaction, Notre but, Lyon-boules n° 1, 01/03/1902, page 1)
    • Les vedettes du sport-boules ont envoyé leur adhésion et l’on suppose généralement que les Lyonnais auront fort à faire pour remporter la palme. Ils vont trouver, en effet, cette fois-ci, des équipe de l’Isère et de la Drôme notamment capables de leur résister. — (La vie sportive, Le Matin, 15/08/1909, page 6)
    • Et puis, il y a tant de façons de jouer aux boules, tant de sortes de boules, même — pour un peu, on vous proposerait un règlement pour les boules carrées ! — que le jeu, le vrai jeu de boules, tel qu’il est pratiqué maintenant par toute la France, le sport-boules, réglementé et organisé, pour tout dire, en souffre considérablement. La Fédération nationale de boules a beau être lyonnaise : ça n’est pas à elle qu’on pourra maintenant appliquer la devise guignolesque : « Au travail, on fait ce qu’on peut, mais à table on se force ». — (René Dulac, À propos de boules, Ric et Rac, 08/09/1934, page 9)
    • Dimanche, 124 boulistes ont participé aux éliminatoires du secteur 3 quatrième division de sport-boules sur le boulodrome du parc des sports. — (Raymond Fromageot, Sport-boules : une équipe locale qualifiée aux fédéraux de Génelard, Le Journal de Saône-et-Loire, 10/05/2018)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Chronique des boules, Le Progrès illustré, 28/01/1900, page 8
  2. Fédération Française du Sport-Boules, Du jeu de boules à la boule lyonnaise, ffsb.asso.fr