staphylin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du grec ancien σταφυλή, staphulê (« grain de raisin », mais aussi « luette »), avec le suffixe -in.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin staphylin
\sta.fi.lɛ̃\
staphylins
\sta.fi.lɛ̃\
Féminin staphyline
\sta.fi.lin\
staphylines
\sta.fi.lin\

staphylin \sta.fi.lɛ̃\

  1. (Anatomie) Qui a rapport, qui appartient à la luette, à l’uvule.
    • — Sans doute, répondit le docteur, en faisant place à sa réponse par un vigoureux effort des muscles staphylins. — (Jules Verne, Voyages et aventures du capitaine Hatteras)
    • Cette pratique aurait des avantages, si, comme dans le cas de M. Foucher, les lèvres de la plaie staphyline saignaient abondamment. — (Ar. Verneuil, Documents sur l’incision médiane du voile du palais et sur les polypes naso-pharyngiens, tirés de la pratique de Dieffenbach, Gazette hebdomadaire de médecine et de chirurgie, tome VII, n°2, 13 janvier 1860)
    • Le sang est apporté au palais par l’artère pharyngienne et la staphyline. — (Auguste Chauveau, Traité d’anatomie comparée des animaux domestiques, J.-B. Baillière, 1857)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
staphylin staphylins
\sta.fi.lɛ̃\
Un staphylin (Ocypus olens, anciennement Staphylinus olens)

staphylin \sta.fi.lɛ̃\ masculin

  1. (Entomologie) Genre d’insectes de l’ordre des coléoptères.
    • Dans cette collection figuraient, entre autres, quelques échantillons de ces nouveaux staphylins, sortes de coléoptères carnassiers, dont les yeux sont placés au-dessus de la tête, et qui jusqu’à présent semblaient être particuliers à la Nouvelle-Zélande. — (Jules Verne, Un capitaine de quinze ans, Pierre-Jules Hetzel, Paris, 1878)
    • Dès l’Ite Missa est, la sacristine s’agita. Longue, plate et noire comme un staphyllin, desséchée par cinquante ans de célibat concentré, elle semble porter sur ses épaules étroites tout le deuil de la terre, expier tous les péchés du monde. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Quand le staphylin odorant se sent menacé, il redresse son abdomen, ce qui le fait ressembler à un scorpion.

Dérivés[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]