summum

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin summum.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
summum summums
\sɔ.mɔm\

summum \sɔ.mɔm\ masculin

  1. Le plus haut point, acmé, apogée.

Traductions[modifier le wikicode]

→ voir zénith

Références[modifier le wikicode]

Latin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Neutre de summus (« le plus haut »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif summum summa
Vocatif summum summa
Accusatif summum summa
Génitif summī summōrum
Datif summō summīs
Ablatif summō summīs

summum \ˈsum.mum\ neutre

  1. Le plus haut point, le sommet, le faîte, la cime.
    • bacillum a summo inflexum, Cic.Div. 1, 17, 30
      bâton recourbé à sa partie supérieure.
  2. Extrémité, bout.
    • a summo dare (bibere), Plaute.
      verser à boire la tournée en commençant par le haut bout de la table.
  3. Surface, superficie.
    • summum aquae, Cicéron.
      la surface de l’eau.
    • summa tantum decerpere, Sen.
      ne faire qu’effleurer les choses.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin summum.

Nom commun [modifier le wikicode]

summum \Prononciation ?\ neutre

  1. Summum, apogée.
    • het summum
      le nec plus ultra
    • dat is het summum
      c’est le summum
    • het summum van dwaasheid
      le summum de la stupidité

Synonymes[modifier le wikicode]

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 83,7 % des Flamands,
  • 79,8 % des Néerlandais.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]