survivance

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Dérivé de survivre avec le suffixe -ance.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
survivance survivances
\syʁ.vi.vɑ̃s\

survivance \syʁ.vi.vɑ̃s\ féminin

  1. (Histoire) Droit ou faculté de succéder à un homme dans sa charge après sa mort.
    • Il avait un gouvernement, et le roi lui en accorda la survivance pour son fils.
    • Il fut reçu en survivance.
    • Lettres, brevet de survivance.
  2. (Courant) Ce qui survit d’un passé révolu.
    • Dans une région, n’existent pas uniquement des représentants de la flore caractéristique. D’anciens occupants ont pu laisser des survivances ; […]. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p. 77)
  3. (Littéraire) Maintien en vie.
    • Tant que l’homme ne fut pas capable de produire plus que le strict nécessaire à sa survivance, les vainqueurs ne pouvaient que mettre en fuite et massacrer les vaincus, et s’emparer des aliments récoltés. (Errico Malatesta, Le Programme anarchiste)
    • Pourquoi le floriste s’interdirait-il de songer au milieu qui règle la présence d’une infiltration atlantique ici et la survivance d’une station méditerranéenne là ? (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p. 150)
  4. Survie d'un peuple dans un contexte sociopolitique défavorable.
    • La survivance est un thème central du discours sociopolitique canadien français, particulièrement de 1840 à 1960.
    • Pour une large part de l'élite cléricale, qui se chargeait de définir les conditions nécessaires à la survivance et à l'épanouissement de la nation canadienne-française, le paysan qui abandonnait sa terre et la campagne, pour émigrer dans les centres urbains, courait le risque de la déchéance personnelle, sur les plans moral et matériel et, du même coup, contribuait au tarissement des forces vives de la nation. (Jean Hamelin (dir.), Histoire du Québec, Edisem, 1977, p. 421)

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]