sycophante

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Via le latin sycophanta (« dénonciateur »), du grec ancien συκοφάντης, sykofantès (« celui qui dénonce le voleur de figues ») composé de σῦκον, sykon (« figue ») et de φαίνω, phainô (« découvrir »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
sycophante sycophantes
\si.kɔ.fɑ̃t\

sycophante \si.kɔ.fɑ̃t\ masculin

  1. (Antiquité) Dans l’Athènes antique, délateur professionnel, Athénien mettant en accusation ses concitoyens devant le tribunal populaire de l’Héliée en vue de s’enrichir.
    • Or, voici ce qu’il en était de moi dans notre cité au temps où j’étais riche : d’abord je craignais qu’un perceur de muraille ne s’emparât de mon argent et ne me maltraitât ; ensuite je faisais la cour aux sycophantes, car je me savais plus en état de devenir leur victime que de leur faire du mal. — (Xénophon  (trad. François Ollier), Banquet, Paris, Gallimard, coll. « Tel », 1994, IV, 30, page 80.)
  2. (Par extension) (Péjoratif) Fourbe, menteur, délateur.
    • Tu es un sycophante, Socrate, dans la discussion, reprit-il ; appelles-tu médecin celui qui se trompe à l’égard des malades, au moment même et en tant qu’il se trompe ? — (Platon  (trad. Robert Baccou), La République, Paris, Flammarion, coll. « GF », 1966, Livre I, page 89.)
    • Quoi que puissent espérer les sycophantes, quoi que puissent appréhender les timorés, le peuple de notre pays ne se laisse pas prendre aux parodies de justice. — (Joseph Caillaux, « Discours de Montpellier » in Ma doctrine, 1926)
    • […], M. Mirman, dirige contre le chef du gouvernement et quelques-uns de ses collaborateurs des attaques enfiellées de sycophante haineux. — (Joseph Caillaux, Mes mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Les sycophantes du pays,
      Sans vergogne,
      Aux gendarmes nous ont trahis,
      Nous ont trahis.

      — (Georges Brassens, Les Quatre Bacheliers)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]