table ronde

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1956/1959) Calque de l’anglais round table, issu de la légende du roi Arthur et ses chevaliers, dits Knights of the Round Table (« Chevaliers de la Table ronde »). Par opposition à une table rectangulaire où un certain ordre de préséance peut être perçu, autour d’une table ronde, tous les participants sont égaux. L’anglais vient de l’ancien français Roonde Table (Wace, 1155).
  • Depuis quelques mois, tous les journaux emploient le terme de « table ronde » pour signifier « conférence ». L’usage ne date que de 1956, où une Conférence internationale fut surnommée « Conférence de la Table ronde » par la presse anglaise, que toute la presse du continent s’empressa d’imiter […]. Quant à « table ronde » il est certain que l’image implique une égalité absolue des convives, des invités, des participants. — (A. Thérive, 2 sept. 1959 ds Gilb., 1971)

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
table ronde tables rondes
\ta.blə ʁɔ̃d\
La table ronde ukrainienne pendant la révolution orange en 2004.

table ronde \ta.blə ʁɔ̃d\ féminin

  1. (Sens figuré) Assemblée ou réunion pour discuter librement, sur un pied d’égalité → voir tour de table.
    • Au menu : des tables rondes, dont celles animées par notre journaliste Lise Abou Mansour, à qui l’on doit la rubrique Ma tête et moi (la première traite du coming-out, la seconde a pour thème Filmer la psychanalyse), des ateliers interactifs, des talks. — (journal 20 minutes, édition Paris-IDF, 7 octobre 2022, page 2)
    • Pour en débattre, cette table ronde réunira Stanislas Dehaene, chercheur en neurosciences et président du Conseil scientifique de l’éducation nationale, Blanche Lochmann, présidente de la Société des agrégés, et Philippe Meirieu, chercheur en sciences de l’éducation. — (Violaine Morin, Cultiver le goût d’apprendre à l’école, ça s’apprend, Le Monde. Mis en ligne le 4 octobre 2018)
    • Images saturées de stéréotypes où la femme autochtone est victimisée, sexualisée. Voilà, en quelques mots, le portrait peu flatteur que plus de 200 femmes et membres LGBTQ2S+ autochtones ont dressé de leurs représentations dans l’espace public, au cours d’une table ronde organisée par l’Association des femmes autochtones et le géant de la beauté Sephora. — (Maud Cucchi, L’industrie de la beauté consulte les femmes autochtones, ici.radio-canada.ca, 21 octobre 2021)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]