taciturne

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin taciturnus (« silencieux, taciturne »).

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
taciturne taciturnes
/ta.si.tyʁn/

taciturne /ta.si.tyʁn/ masculin et féminin identiques

  1. Qui est de tempérament, d’humeur à parler peu.
    • Elle ne comprenait rien au caractère de son mari ; mais, de doux et bienveillant qu’elle l’avait toujours connu, il était devenu défiant et taciturne. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Le vieux matelot, assez taciturne de sa nature, la barre engagée sous le bras, se tenait silencieux à l'arrière de l'embarcation. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 1873)
    • […] ; lorsque le hasard les forçait de se trouver ensemble, il devenait taciturne, maussade, ne répondait qu’avec difficulté aux questions qu’elle lui adressait et avec cette maladresse habituelle aux amoureux peu aguerris, il saisissait le premier prétexte venu pour la quitter. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, 1858)
    • Le fils aîné de Mariette est à la guerre. Avec elle est restée sa bru, la frêle, taciturne et héroïque Anne-Marie, […]. (Léon Trotski, Le drame du prolétariat français, 1922, annexe à l'édition de 1964 de Littérature et Révolution (les Lettres Nouvelles, éditeur))
  2. (Littéraire) Qui a le caractère du silence, qui ne laisse rien exprimer.
    • Derrière ces clôtures taciturnes [en Algérie], ces portes massives comme des portes de citadelles, ces guichets barricadés avec du fer, il y a les deux grands mystères de ce pays-ci, la fortune mobilière et les femmes. (Eugène Fromentin, Une année dans le Sahel, 1858)
  3. (Littéraire) Qui rend d’humeur à parler peu, qui rend silencieux.
    • Pourquoi cette douleur si taciturne ? (Le Tourneur, Traduction de Clarisse Harlowe)
    • La lune céleste, laquelle… rassemble ses rays argentines pour en enrichir la nuit taciturne. (J. Lemaire, cité dans Revue de L’instruction publique, 30 mars 1865, page 827)
    • En entrant au bureau lundi matin, Daniel ressent déjà l'ambiance taciturne, créée autant par leur défaite [...] que par le licenciement de Wilson. (Patrick Senécal, Hell.com, Éditions Alire, Québec, 2009, p. 285.)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Italien[modifier | modifier le wikicode]

Forme d’adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin taciturno
/ta.tʃi.ˈtur.no/
taciturni
/ta.tʃi.ˈtur.ni/
Féminin taciturna
/ta.tʃi.ˈtur.na/
taciturne
/ta.tʃi.ˈtur.ne/

taciturne /ta.tʃi.ˈtur.ne/

  1. Féminin pluriel de taciturno.