tain

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Tain, täin, ’tain

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Altération d’étain par déglutination de la syllabe initiale.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
tain tains
\tɛ̃\

tain \tɛ̃\ masculin

  1. (Verrerie) Feuille ou lame très mince formée d’un mélange d’étain et de mercure, qu’on applique derrière une glace pour qu’elle réfléchisse les objets.
    • Le tain de ce miroir est abîmé, est taché.
    • C’était un développement qui lui semblait sans fin, dans la fuite de la perspective, avec les étalages du rez-de-chaussée et les glaces sans tain de l’entresol. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • Où on est forcé de se regarder dans la glace dont le tain verdit devenir de plus en plus déchu, de plus en plus moche… — (Louis-Ferdinand Céline (Louis-Ferdinand Destouches), Voyage au bout de la nuit, 1932, Gallimard (Folio #28 réédition 2019) page 146)
    • Ces différents tains ou couleurs, selon la technique de fabrication du miroir, servaient à obtenir des effets variés selon le temps. — (Arnaud Maillet, Le miroir noir : enquête sur le côté obscur du reflet, page 13, Editions Kargo, 2005)
  2. (Métallurgie) Bain d'étain dans lequel on plonge un métal, pour l’étamer.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • tain sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]