talonner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1461) De l'ancien français taluner.

Verbe [modifier le wikicode]

talonner transitif et intransitif \ta.lɔ.ne\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Équitation) Presser les flancs d’un cheval du talon ou de l’éperon.
    • Il talonna sa monture mais sans succès.
  2. (Sport) Au rugby, lors d'une mêlée, tirer le ballon dans son camp à coups de talon. → voir talonneur
    • Il est interdit de talonner à la main dans une mêlée ordonnée ou spontanée.
  3. Suivre quelqu’un de près, marcher sur ses talons.
    • Alors les caméras s’emballèrent, les perchmans couraient, talonnant les reporters hors d’haleine, tous se précipitaient vers la femme qui sortait du palais de justice en criant : “Nora, Nora, à votre avis qui a fait ça à Nachito ?” — (Mariana Enriquez, Ce que nous avons perdu dans le feu, traduit par Anne Plantagenet, Éditions du Sous-Sol (Le Seuil), 2016)
  4. (Figuré) Importuner, presser vivement, jusqu’à l’importunité.
    • Je le talonnerai de si près que je l’obligerai à me payer.
    • Ses acteurs, talonnés par lui, n'avaient pas discontinué de débiter sa comédie, et lui n'avait pas discontinué de l'écouter. — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831)
  5. (Figuré) Serrer de près, presser, tourmenter.
    • La faim me talonnait.
  6. (Marine) Toucher le fond de la mer avec le talon de la quille.
    • Le navire talonne.
  7. (Chemin de fer) Pour un train, aborder, par le talon (dans le sens de la convergence), une aiguille non disposée pour sa voie.
    • La locomotive haut-le-pied venait du dépôt; elle talonna l’aiguille 224 et déboucha à contresens sur la voie principale!

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]


Références[modifier le wikicode]