taro

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Taro

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Nom commun 1) Du maori taro.
(Nom commun 2) Altération argotique de tarif.
(Nom commun 2) Altération argotique de l'expression "se faire pincer". "Tu t'es fait taro".
(Verbe) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun 1 [modifier]

Singulier Pluriel
taro taros
\ta.ʁo\

taro \ta.ʁo\ masculin

Du taro (1).
Champ de taro (2) à Kauai
  1. Rhizome comestible de la colocase.
    • Comme hors-d’œuvre, il y avait du poisson crû […] et aussi du « poi » de taro qui est le plat favori des Hawaïens et était de la purée de taro mélangée à des bananes. (Alain Gerbault, À la poursuite du Soleil; t.1, de New-York à Tahiti, 1929, p.194)
    • Pour l’économiste, il s’agit cependant l’apporter le progrès en organisant la diversification de la production, exclusivement centrée sur la monoculture vivrière du taro, un tubercule qui sert en même temps de monnaie d’échange. (L’Économie des Toambapiks, de Laurent Cordonnier Le Monde le 7 juin 2010)
    • À l'entrée de l'exposition, les commissaires ont justement placé un pétroglyphe millénaire gravé dans une garniérite, la roche d'où l'on extrait le nickel, ce "roi nick" dont la Nouvelle-Calédonie possède un quart des réserves mondiales. Le dessin est celui d'une igname stylisée : plus que des tubercules nourriciers, l’igname et le taro sont "la chair des ancêtres" kanak. (Véronique Mortaigne, Ce que nous disent les œuvres kanak, Le Monde le 18 décembre 2013)
    • Les tamaa araa (banquets) sont l’occasion de goûter aussi au cochon rôti, aux bananes fei (à chair rouge), au taro (tubercule), à l’umara (patate douce) et à l’uru (fruit de l'arbre à pain), cuits à l'étouffée dans le ahimaa, four tahitien creusé dans le sol. (Carnet de route Le Monde, le 22 novembre 1997)
  2. La plante (la colocase), elle-même.
    • Ces grands arums à rhizomes comestibles (taros). (André Gide, Souvenirs et voyages, Gallimard, Pléiade, 2001, page 350)
    • Pour l’essentiel des cultivateurs qui tiennent leurs parcelles à l’orée de la grande forêt. Des carrés d’ignames, de taro, de makabo, de la patate douce, du manioc bien sûr et tous les fruitiers aussi que le volcan peut nourrir, manguiers, ananas, avocatiers… (Roger Calmé, Mont Cameroun : Cendres et diamant Le Monde le 14 décembre 2010)
  3. (Botanique) (Antilles) Macabo.

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Nom commun 2[modifier]

Singulier Pluriel
taro taros
\ta.ʁo\

taro \ta.ʁo\ masculin

  1. (Argot) Tarif, prix.
    • 15 € le plat du jour ? C’est un peu cher comme taro

Verbe [modifier]

taro \ta.ʁo\ invariable 3e groupe, défectif (conjugaison)

  1. (Argot) Pénétrer sexuellement.
    • Je l’ai taro. : Je me la suis faite, je me la suis envoyée.
    • Tu t’es fait taro. : Tu t’es fait niquer, enculer.
    • Se faire taro quinze mille fois dans la journée. (Isabelle Clair, Les jeunes et l’amour dans les cités, Armand Colin, 2008, ISBN 2200351151, page 160)

Synonymes[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du maori taro.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
taro
\ˈtæɹ.oʊ\
ou \ˈtæɹ.əʊ\
taros
\ˈtæɹ.oʊz\
ou \ˈtæɹ.əʊz\

taro

  1. Colocase.
  2. Taro.

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Ido[modifier]

Étymologie[modifier]

Composé de tar- et -o « substantif ».

Nom commun [modifier]

taro \ˈta.rɔ\

  1. Tare (poids).

Anagrammes[modifier]