taxonomie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Taxonomie

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1813) Mot créé par le botaniste suisse Augustin Pyrame de Candolle, alors professeur à l’université de Montpellier[1].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
taxonomie taxonomies
\tak.so.nɔ.mi\

taxonomie \tak.so.nɔ.mi\ féminin

  1. Variante de taxinomie.
    • Le savant classe près de 8 000 espèces végétales et 4 400 animaux en les organisant hiérarchiquement du «règne», au sommet de sa taxonomie, jusqu’à l’« espèce», à la base. — (Joseph H. Hulse, Développement durable: un avenir incertain : avons-nous oublié les leçons du passé ?, Harmattan, 2008)

Variantes[modifier le wikicode]

(Moins courant)

(Extrêmement rare)

(Désuet) :

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Muntzenheim) : écouter « taxonomie »

Références[modifier le wikicode]

  1. « taxinomie », dans Le Grand Robert de la langue française de Paul Robert, Deuxième édition entièrement revue et enrichie par Alain Rey, Tome IX : Suc-Z, Dictionnaires Le Robert, Paris, 1985, p. 188.

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

taxonomie \Prononciation ?\ féminin

  1. (Biologie) Taxinomie.

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 76,9 % des Flamands,
  • 81,8 % des Néerlandais.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]