tenir ferme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de tenir et ferme.

Locution verbale [modifier le wikicode]

tenir ferme \tə.niʁ fɛʁm\ intransitif (se conjugue → voir la conjugaison de tenir)

  1. Résister ; ne pas céder ; se défendre.
    • Ce bataillon tint ferme jusqu’à ce qu’on amenât des renforts.
    • Toutefois il tient ferme et nous montre visage. — (Du Ryer, Scévole, I, 3)
    • Tantôt, sur les rives de la Loire, suivi d’un petit nombre d’officiers et de domestiques, il court à la défense d’un pont, et tient ferme contre une armée […] — (Esprit Fléchier, Oraison funèbre […du] Vicomte de Turenne)
    • Il tient ferme pourtant, et ne perd point courage […] — (Jean Racine, La Thébaïde, V, 3)
  2. (Figuré)
    • Il tint ferme contre la critique.
    • En tout cas, je suis très assuré que vous tiendrez ferme au milieu des ruines publiques. — (Jean-Louis Guez de Balzac, Livre I, Lettre 3)
    • Qu’il tienne ferme pour faire observer les lois. — (Fénelon, Les Aventures de Télémaque, XIV)
  3. Ne pas renoncer à, ne pas abandonner.
    • L’Apôtre [Philippe] nous l’explique dans notre texte : « Tenons ferme, dit-il, mes chers Frères, dans l’espérance que nous avons, qui pénètre jusqu’au dedans du voile où Jésus notre Précurseur est entré pour nous. » — (Jacques-Bénigne Bossuet, Sermon pour la fête de l’Ascension, 1)
  4. (Pronominal) Se tenir solidement
    • Polyclète, se penchant trop sur ses chevaux, ne put se tenir ferme dans une secousse, il tomba. — (Fénelon, Les Aventures de Télémaque, V)
    • Nous nous tenions ferme, de peur que, dans cette violente secousse [des vagues], le mât qui était notre unique espérance ne nous échappât. — (Fénelon, Les Aventures de Télémaque, VI)

Synonymes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]