terriblement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de terrible avec le suffixe -ment.

Adverbe [modifier le wikicode]

terriblement \tɛ.ʁi.blǝ.mɑ̃\

  1. De manière à inspirer de la terreur.
    • Il tonnait terriblement.
    • Alors la licence excessive ou la patience poussée à l’extrémité menacent terriblement les maisons régnantes, […] — (Jacques-Bénigne Bossuet, Reine d’Anglet)
    • La jalousie naturelle des Espagnols n’est point éteinte, et on hasarde terriblement la vie du jeune roi, […] — (Fénelon, t. XXII, p. 470)
  2. (Familier) Extrêmement, excessivement.
    • Le baromètre a baissé terriblement pendant la nuit et la matinée. Je m'attends à du gros temps. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Une telle bonté me donne à vous terriblement, pour parler à la mode, […] — (Paul Scarron, Lett. Œuv. t. I, p. 215)
    • Pour moi, j’aime terriblement les énigmes, […] — (Molière, Préc. 8)
    • Il faut un peu rapaiser votre sang, qui a été terriblement ému pendant le voyage, […] — (Marquise de Sévigné, 27 sept. 1679.)
    • La nuit est terriblement noire, […] — (Lamotte, Matrone, sc. 4.)
    • Un commissaire qui donne sa bourse est terriblement amoureux, […] — (Florent Carton, Bourg. de qual. II, 8.)
    • Adieu, mon cher ami ; je vieillis terriblement, je m’affaiblis ; mais l’âge et les maladies n’ont aucun pouvoir sur les sentiments du cœur, […] — (Voltaire, Lett. en vers et en pros, 144.)
  3. (Avec de) Un nombre terrible de. Une quantité terrible de.
    • Dame ! c’est que ça doit coûter terriblement d’argent, et ça ne se trouve qu’à la ville. — (Maxime Du Camp, Les forces perdues, 1867)

Synonymes[modifier le wikicode]

Variantes dialectales[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]