théisme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Nom 1) Du grec ancien θεός, theós (« dieu ») avec le suffixe -isme.
(Nom 2) De thé avec le suffixe -isme.

Nom commun 1 [modifier]

Singulier Pluriel
théisme théismes
\te.ism\

théisme \te.ism\ masculin

  1. (Philosophie) Toute doctrine philosophique qui reconnaît l’existence d’un Dieu personnel.
    • Ils ont répété avec assez de complaisance les imputations d’athéisme et de matérialisme, parfois fondées, mais parfois aussi un peu légèrement alléguées par le théisme dévot et hypocrite des mandarins. — (Jean-Jacques Ampère, « La Chine et les travaux d’Abel Rémusat », Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
    • Après la dissolution de leur Ordre, ces jésuites espagnols avaient pris la campagne et cherchaient à former dans toutes les régions une milice armée pour combattre les idées nouvelles et le théisme. — (Italo Calvino, Le Baron perché, 1957. Traduit de l’italien par Juliette Bertrand, 1959. p. 279)
    • Les babys conservent le Coran, mais en l’altérant sensiblement sur plusieurs points; ainsi ils croient à la métempsycose, ils veulent l’émancipation de la femme, ils remplacent le théisme par un véritable panthéisme, […]. — (J. Chantrel, Statistique religieuse dans le monde, dans Le Catholique du 7 aout 1869, p.94)

Quasi-synonymes[modifier]

Antonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun 2[modifier]

Singulier Pluriel
théisme théismes
\te.ism\

théisme \te.ism\ masculin

  1. Dépendance physique envers la consommation de thé.
    • Il serait superflu de rappeler ici le tableau de l'alcoolisme […] ; mais nous voulons appeler l'attention sur la ressemblance que présentent avec lui le caféisme, le théisme, le cocaïsme, états pathologiques beaucoup plus rares et beaucoup moins connus, mais pourtant réels. — (Actes de l'Académie nationale des sciences, belles-lettres et des arts de Bordeaux, 3e série, 32e année, Paris, E. Dentu, 1870, p.207)
    • L’abus du thé provoque une toxicomanie, le théisme. — (Jean Louis Brau, Histoire de la drogue, 1968)

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]