thaumaturge

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du grec ancien θαυματουργός, thaumatourgós (« faiseur de miracles ») lui-même composé de θαῦμα, thaûma (« merveille ») et ἔργον, érgon (« travail »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
thaumaturge thaumaturges
\to.ma.tyʁʒ\

thaumaturge \to.ma.tyʁʒ\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) Qui fait des miracles.
  2. (Plus courant) (Péjoratif) Qui a la prétention de faire des miracles.
    • Un an auparavant, le 15 août 1965, les Beatles ont atteint le sommet de leur popularité américaine en jouant devant soixante mille personnes au Shea Stadium de New York. Ailleurs en Amérique, on va jusqu’à installer les paralytiques au premier rang pour que le groupe emploie ses pouvoirs thaumaturges. — (Florent Mazzoleni, L’Odyssée du rock, Hors Collection, 2011, page 69)
    • Au cap Fréhel (Côtes-d’Armor), mercredi, il s’est même longuement attardé avec un jeune handicapé, passionné de politique et qui rêvait de le rencontrer. Dans une attitude thaumaturge qu’il affectionne, le président lui a tenu la main tout au long de leur échange, devant l’objectif des caméras, et l’a invité à venir à l’Elysée pour assister aux festivités du 14-Juillet. — (Cédric Pietralunga, « En Bretagne, Emmanuel Macron répond aux critiques sur les migrants », Le Monde. Mis en ligne le 22 juin 2018)

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
thaumaturge thaumaturges
\to.ma.tyʁʒ\

thaumaturge \to.ma.tyʁʒ\ masculin et féminin identiques

  1. Celui ou celle qui fait des miracles.
    • Il serait bon encore d'invoquer la protection du grand thaumaturge vers qui des milliers et des milliers de pèlerins venaient de toutes les provinces, de toutes les nations. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Mon père, forgeron, s’est retrouvé seul avec mon petit frère et moi dans notre village de Kenadsa, une oasis fondée au milieu du désert algérien par un thaumaturge soufi. — (Catherine Vincent, « Pierre Rabhi : « C’est en lisant les philosophes que j’ai trouvé des réponses » », Le Monde. Mis en ligne le 10 juin 2018)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]