thermomètre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1624) Mot composé de thermo- et de -mètre, formants issus des mots grecs θερμός, thermos (« chaud ») et μέτρον, metron (« mesure ») : « [appareil de] mesure de la chaleur ». À la même époque, on crée thermoscope (« [appareil de] vision de la chaleur ») qui ne s’est pas imposé.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
thermomètre thermomètres
\tɛʁ.mɔ.mɛtʁ\
Thermomètre médical, ancien modèle à mercure

thermomètre \tɛʁ.mɔ.mɛtʁ\ masculin

  1. (Métrologie) Instrument de mesure indiquant la température, généralement par le moyen de la dilatation ou de la condensation de gaz ou de liquides enfermés dans un tube de verre.
    • À trois heures du matin, Jasper Hobson consulta le thermomètre à mercure suspendu intérieurement au mur de la grande salle, à moins de dix pieds du poêle. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • D'un bout à l'autre de l'Islande, il n'est si pauvre habitation qui n'ait son thermomètre : c'est que dans cette froide Terre de glace la température est la préoccupation continuelle des habitants. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 47)
    • Le 29 avril, j’ai installé un second poste d’ozonoscopie à la rampe de notre belvédère, à 20 mètres au-dessus du poste établi dans l’abri des thermomètres qui servent aux observations météorologiques. — (P. Bruno, L’Ozone et la prévision du temps, in Ciel et Terre, vol. 14, 1894, page 207)
    • Mais avec un petit poële net, propre, chauffé par l’électricité et pourvu de thermomètres, avec des températures absolument contrôlables et des écrans protecteurs, la cuisine pourrait devenir une distraction et un amusement même pour les dames âgées ou valétudinaires. — (H. G. Wells, Anticipations, 1901, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Société du Mercure de France, Paris, 1904)
    • Dans le Point-d’Interrogation […] nous avons toujours quelque chose à faire. […] Les niveaux d’essence, le compte-tours, le thermomètre intérieur, le compteur de vitesse et le spiro-bloc d’huile à inspecter. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
  2. (Par métonymie) Colonne du liquide dont la dilatation est utilisée pour évaluer la température.
    • Le thermomètre baisse.
  3. (Par métonymie) La température elle-même. Synonyme : mercure.
    • Depuis quelques jours, le temps s’est enfin remis au beau. Il fait encore assez frais, la nuit, et le thermomètre est descendu plusieurs fois à zéro. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 110)
    • Le thermomètre est descendu à -6°; tout le gréement était couvert de givre et de glace que je dus casser en montant dans la mâture […] — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  4. (Par métonymie) (Médecine) Prise de la température.
    • C’est l’heure du thermomètre.
  5. (Figuré) Indice, signe qui permet de déterminer, d’évaluer quelque chose. Synonyme : baromètre.
    • Il y a trois choses qui sont pour moi des thermomètres précis de l’état de civilisation d’un peuple : la poterie, l’art de tresser soit l’osier soit la paille, et la manière de harnacher les bêtes de somme. Si la poterie est belle, pure de formes, correcte comme l’antique, avec le ton naturel de l’argile blonde ou rouge ; si les corbeilles et les nattes sont fines, merveilleusement enlacées, relevées d’arabesques de couleurs admirablement choisies ; si les harnais sont brodés, piqués, ornés de grelots, de houppes de laine, de dessins du plus beau choix, vous pouvez être sûrs que le peuple est primitif et très voisin encore de l’état de nature : des civilisés ne savent faire ni un pot, ni une natte, ni un harnais. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • On peut dire que la misère et la richesse publiques ont un thermomètre infaillible, les frais de perception de l’impôt. — (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]