ti-gwer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1931)[1] Composé de ti (« maison ») et de gwer (« verre »), calque du gallois tŷ gwydr.

Nom commun [modifier le wikicode]

Mutation Singulier Pluriel
Non muté ti-gwer tiez-gwer
Adoucissante di-gwer diez-gwer
Spirante zi-gwer ziez-gwer

ti-gwer \ti ˈɡweːr\ masculin

  1. (Agriculture) Serre, lieu clos pour les plantes.
    • [...] hag an ti-gwer e vefe mat ivez gwelout ha ne oa ket gwerennoù da cheñch warnañ a-raok ar yenijenn vras. — (Ronan Huon, Ar Bann-Heol, in Al Liamm, niv. 59, Du–Kerzu 1956, p. 9)
      Et la serre, il serait bon de regarder s’il n'y aurait pas de vitres à changer avant les grands froids.
    • An tiez-gwer tomm a gas acʼhanocʼh dre an dezerzhioù hag ar cʼhoadoù trovanel, e-kreiz an dastumad brasañ a spesadoù plant en arvar ’zo er Frañs. — (Le jardin du conservatoire botanique national de Brest, dépliant 2018, lire)
      Les serres chauffées vous emmènent à travers les déserts et les forêts tropicales, au cœur de la plus grande concentration en France de plantes en danger de disparition.
    • Daou di-gwer a zo bet savet: unan evit ar babigoù petonk hag an istr plat; egile evit produerezh ar fitoplankton. — (Adèle Le Berre, E Hañveg e produ petonk du hag istr plat : Ur mikro-diglorerezh nevezus-tre, traduit par Maela Ily, in Actu.fr, 18 mars 2018)
      Deux serres sont montées de toutes pièces : l’une sert de nurserie pour les bébés pétoncles et huîtres plates ; l’autre de production de phytoplancton.

Références[modifier le wikicode]

  1. François Vallée, Grand dictionnaire français-breton, Édition de l'Impression commerciale de Bretagne, Rennes, 1931-1933, 817 pages