tiare

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Tiare, tiaré

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin tiara.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
tiare tiares
\tjaʁ\
La tiare de Pie XI. (sens 2)
Armoiries avec une tiare (sens héraldique)

tiare \tjaʁ\ féminin

  1. (Bijouterie) (Histoire) Ornement de tête, de forme conique, qui était autrefois en usage chez les Perses, chez les Arméniens, etc., et qui servait aux princes et aux sacrificateurs.
    • Strabon dit que la tiare des grands de la Perse ressemblait à celle des mages, dont la tête était enveloppée dans des bonnets d'étoffe serrés qui descendaient sur les joues et couvraient même les lèvres. — (Mongez, Instit. Mém. litt. et beaux-arts)
  2. (Religion) Haute coiffure ornée de trois couronnes et surmontée d’un globe portant une croix, que met le pape dans certaines cérémonies.
    • Ceindre la tiare, devenir pape.
    • l’autre à notre saint-père le pape, qui l’a fait incruster sur sa tiare en face d’une émeraude à peu près pareille — (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, édition de G. Sigaux, 1981 (date de l’édition), vol. 1, page 507)
  3. (Par métonymie) Dignité papale, papauté.
    • On s’est révolté quelquefois contre les papes ; mais il n’y a jamais eu dans Rome soumise à la tiare, la centième partie des révolutions de Rome païenne… — (Frédéric II & Voltaire, L’anti-Machiavel, 1739, édition de 1947)
    • Les tiares de Rome et d’Avignon s’entrechoquent et l’Eglise, qui subsiste seule debout sur ces décombres, vacille à son tour, car le grand Schisme de l’Occident l’ébranle. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  4. (Héraldique) Meuble représentant la coiffe du même nom dans les armoiries. Certains auteurs précisent le blasonnement par les adjectifs papale ou pontificale. Elle est parfois représentée avec deux fanons. Elle est généralement signe d’un lien entre l’armigère et la papauté (actuel ou passé). À rapprocher de couronne, couronne comtale, couronne de laurier, couronne d’épines, couronne de reine, couronne fleuronnée, couronne murale, couronne navale, couronne royale, cancerlin, crancelin, crantzelin et diadème.
    • De gueules à la tiare d’or ; au chef de gueules chargé d’un chaudron d’azur accosté de deux grappes de raisin de gueules feuillées de sinople, qui est de la commune de Saint-Sixte de la Loire → voir illustration « armoiries avec une tiare »

Dérivés[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Italien[modifier le wikicode]

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
tiara
\ˈtja.ra\
tiare
\ˈtja.re\

tiare \ˈtja.re\ féminin

  1. Pluriel de tiara.

Rarotongien[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

tiare \Prononciation ?\

  1. (Botanique) Fleur.

Tahitien[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

tiare \Prononciation ?\

  1. (Botanique) Fleur de thyarée.