tignasse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1690). En (1680) voulait dire « vilaine perruque », vient de « tigne » forme dialectale de « teigne », par comparaison avec la chevelure du teigneux, où l'on rajoute le suffixe -asse.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
tignasse tignasses
\ti.ɲas\

tignasse \ti.ɲas\ féminin

  1. (Familier) Chevelure ébouriffée et mal soignée.
    • Deux minutes après, un foulard de coton au cou et son béret « Le Vengeur » planté sur la tignasse épaisse, il attendait dans une posture recueillie et digne les ultimes recommandations paternelles. (Louis Pergaud, L’Argument décisif, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Un « muchacho » d'une dizaine d'années, à la tignasse embroussaillée, essaya de me démontrer les inconvénients de voyager seul, les avantages incalculables de la vie à deux, […]. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Les Japonaises du temps jadis ne se lavaient les cheveux que quatre fois par an. On a du mal à imaginer que, dans cette civilisation si raffinée, où l’esthétisme régnait en maître, les belles avaient le plus souvent une tignasse luisante de sébum. (Amélie Nothomb, Mercure, Albin Michel, Paris, 1998, p. 118)
    • À contre-lumière, elle était difficilement identifiable. Sa silhouette montrait les contours d'une longue robe descendant jusqu'aux chevilles, une écharpe autour du cou et une épaisse tignasse tombant sur les épaules. (Patrick Sant-Anna, Les naufragés du destin, ‎Publibook, 2011, p.109)

Variantes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]