tignasse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1690) De teigne avec le suffixe -asse : teignasse, « vilaine perruque », par comparaison avec la chevelure du teigneux.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
tignasse tignasses
\ti.ɲas\

tignasse \ti.ɲas\ féminin

  1. (Familier) Chevelure ébouriffée et mal soignée.
    • Deux minutes après, un foulard de coton au cou et son béret « Le Vengeur » planté sur la tignasse épaisse, il attendait dans une posture recueillie et digne les ultimes recommandations paternelles. — (Louis Pergaud, L’Argument décisif, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Un « muchacho » d'une dizaine d'années, à la tignasse embroussaillée, essaya de me démontrer les inconvénients de voyager seul, les avantages incalculables de la vie à deux, […]. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Les Japonaises du temps jadis ne se lavaient les cheveux que quatre fois par an. On a du mal à imaginer que, dans cette civilisation si raffinée, où l’esthétisme régnait en maître, les belles avaient le plus souvent une tignasse luisante de sébum. — (Amélie Nothomb, Mercure, Albin Michel, Paris, 1998, p. 118)
    • À contre-lumière, elle était difficilement identifiable. Sa silhouette montrait les contours d'une longue robe descendant jusqu'aux chevilles, une écharpe autour du cou et une épaisse tignasse tombant sur les épaules. — (Patrick Sant-Anna, Les naufragés du destin, ‎Publibook, 2011, p.109)

Variantes[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]