tinel

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1285)[1] Emprunt à l’italien, provenant du latin tardif tinnulus, tinellus, du latin tina « vase, cuve » suivant l’Académie de la Crusca.

Attestations historiques[modifier le wikicode]

  • (XIVe siècle) Bien sai qu’il est entrez dedens à son commant, Avec lui quatre cent de son tinel plus grant. (Du Cange, Glossarium mediae et infimae latinitatis tinnulus.)
  • (XVe siècle) Et fut delivrée à monseigneur Jean de Hainaut une abaye de blancs moines pour son corps et son tinel tenir. (Jean Froissart, I, I, 30)
  • (XVIe siècle) Tenir cour pleniere et tinel ouvert, c’est-à-dire table ouverte à tous venans. (Marc de Vulson de La Colombière, Le vray théâtre d’honneur et de chevalerie, tome I, page 32, cité dans Glossaire français)
  • De telles figures à memoire perpetuelle fit Frapin peindre son tinel et salle basse. (François Rabelais, IV, Anc. prol)

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
tinel tinels
\ti.nɛl\

tinel \ti.nɛl\ masculin

  1. (Régionalisme) Salle basse où les domestiques mangent dans une grande maison.
    • Le sommelier en hâte est sorti de la cave ; Déjà monsieur le maître et son monde se lave ; Trêve avecque l’honneur, je m’en vais tout courant Décider au tinel un autre différend. (Mathurin Régnier, Satires VI)
    • Pêle-mêle, ils s’étendirent dans la salle basse et dans le tinel des anciens châtelains, et là ils dormirent du sommeil des bêtes rompues. — (Henri Béraud, Le Bois du templier pendu, Les Éditions de France, Paris, 1926)

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

tinel \Prononciation ?\ masculin

  1. Sorte de gros bâton.

Références[modifier le wikicode]

Moyen français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

tinel \Prononciation ?\ masculin

  1. Ensemble des servants et officiers secondaires qui suivent le duc et sont en charge de son hôtellerie.