tire-pelle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

De tire et de pelle, la pelle étant le nom de la plaque de métal qui obturait le passage de l'eau.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
tire-pelle tire-pelles
\tiʁ.pɛl\

tire-pelle \tiʁ.pɛl\ masculin

  1. (Désuet) Ouvrier, souvent un apprenti, qui avait la charge de manœuvrer les vannes des biefs qui approvisionnaient en eaux les moulins, forges, et autres établissements qui autrefois utilisaient la force hydraulique.
    • Pour chaque martinet, il fallait trois ouvriers : un chauffeur, un martinetteur et un tire-pelle.— (Saint-Juéry. F comme… faux et faucilles article du 10/06/2009 sur La dépèche. Site consulté le 28/11/19)
    • Trois ouvriers travaillaient pendant 12 heures autour du martinet dont un enfant âgé de 8 à 12 ans, le tire-pelle qui ouvrait la réserve d'eau. — (Visite du musée du Saut du Tarn)
    • Pour régler le mouvement, il suffisait au tire-pelle de soulever ou d'abaisser la vanne qui obstruait le bief en amont, afin d'en augmenter ou d'en réduire l'ouverture. — (Gérard Boutet, La France en héritage, Éd. Perrin , 2007.)
    • De simple tire-pelle au départ, on peut finir étireur, polisseur ou bien encore représentant, [...]. — (Emmanule Olla, Faux et usage de faux, in La Loire et ses terroir, automne 1996)

Traductions[modifier le wikicode]