tissu

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Participe passé de l’ancien français tistre (« tisser »), du latin texere.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
tissu tissus
\ti.sy\

tissu \ti.sy\ masculin

  1. Matériau constitué de fils entrelacés.
    • La plupart des vêtements sont fabriqués à partir de tissus.
  2. (Par extension) (Figuré) Enchevêtrement de choses.
    • Ce qu’il dit est un tissu de mensonges.
  3. (Histologie) Ensemble de cellules différenciées ayant une structure et des fonctions identiques.
    • Les lésions de la fièvre typhoïde intéressent l'appareil lymphatique, depuis le tissu lymphoïde intestinal (follicules clos et plaques de Peyer) jusqu'aux ganglions mésentériques et à la rate. — (Jules Guiard, Les Parasites inoculateurs de maladies, Paris : Flammarion, 1918, p.295)
    • Le corps humain se compose de muscles, d’os, de nerfs, de tissus et de fluides.
    • Très controversés, ces pesticides sont principalement utilisés de manière préventive, en enrobage des semences : lorsque les plantes traitées poussent, tous leurs tissus (feuilles, tiges, pollen, nectar, etc.) s’imprègnent du toxique. — (Stéphane Foucart, Deux études à grande échelle confirment les dégâts des néonicotinoïdes sur les abeilles, Le Monde 30 juin 2017)
  4. (Par ellipse) (Cirque) Tissu aérien.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Aide sur le thésaurus tissu figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : soie.

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin tissu
\ti.sy\

tissus
\ti.sy\
Féminin tissue
\ti.sy\
tissues
\ti.sy\

tissu \ti.sy\

  1. (Désuet) Tissé ; entrelacé.
    • On emploie pour cette pêche les engins ordinaires, ceux que nous avons décrits ci-dessus, et des poches en chanvre diversement disposées et tissues, que le poisson remplit quelquefois entièrement. — (M. de Rivière, « Mémoire sur la Camargue », dans les Annales de l'agriculture française, 2e série, tome 34, Paris : chez Madame Huzard, avril 1826, p. 85)
    • De grands lambeaux de brumes tout déloquetés, de véritables haillons tissus d’air et d’eau, balayaient le sol. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Une femme de trente ans a d’irrésistibles attraits pour un jeune homme ; et rien de plus naturel, de plus fortement tissu, de mieux préétabli que les attachements profonds. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Une servante vient balayer tout l’ouvrage.
      Autre toile tissue, autre coup de balai.
      Le pauvre bestion tous les jours déménage.
      — (Jean de La Fontaine; La Goutte et l’Araignée)
    • Lorsque la graine est encore tendre & verte dans le péricarpe, cette peau est très-peu adhérente. Cette épiderme est donc caduque. La seconde ou celle qui est immédiatement au-dessous, est une membrane plus fine qui forme plusieurs plis, & qui est tissue par des fibres très-fines, très-délicates & pleines de vaisseaux secrétoires, qui communiquent de la substance des cotylédons à l’extérieur, par les pores de la première peau. — (Rozier, Cours d’agriculture, 1783, tome 3, p. 521)

Notes[modifier le wikicode]

  • L'utilisation de tissu, en tant que participe passé de tistre, n'a plus cours en français moderne, elle s’emploie encore au XVIIe siècle, mais déjà « il est peu en usage[1] » :
  • Entre plusieurs discours qu'elle luy tient pour luy représenter l'ardeur de sa passion , elle luy dit qu'elle a parfumé & orné sa chambre de belles tapisseries , qu'elle a tissu son lit de cordons: Intexui furibus lectulum meum ; […]. — (R. P. François de Thoulouse, « Du péché de luxure », dans Le missionnaire apostolique, ou sermons utiles à ceux qui s'emploient aux missions, pour retirer les hommes du péché & de les porter à la Pénitence, tome 2, Paris : chez Denis Thierry, 1666, p. 289)
  • La pièce est délicate et ceux qui l'ont tissue
    A de si longs détours font une digne issue.
    — (Pierre Corneille, Nicomède, acte 2, scène III)
  • Déjà la main industrieuse de cette fille chérie avait tissu les vétemens sous lesquels son père acquit tant de gloire dans les villes Ibériennes, en exerçant les fonctions de préfecture et en dictant de sages lois, en qualité de chef. La partie supérieure de la trabée représentait les faits illustres concernant quelques époux de l'antiquité ; elle étalait aux yeux ce que la fable rapporte d'Ithaque , de Dulichium, puis montrait Pénélope défaisant, pendant la nuit, ce qu'elle avait tissu le jour. — (« Épithalame de Polémius et d'Aranéola », dans les Œuvres de Gaius Sollius Apollinaris Sidonius, tome 3, traduit du latin par J.-F. Grégoire & F. L. Collombet, Lyon, chez M.-P. Rusand & Paris : chez Poussielgue-Rusand, 1836, p. 231)

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France : écouter « tissu [ti.sy] »

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • tissu sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]