tocard

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1855) Dérivé de toquer avec le suffixe -ard (toquer au sens de « frapper »).
 Dérivé de toc avec le suffixe -ard (toc au sens de sans valeur).
De toque, coiffe des étudiants jusqu'en 1888, avec le suffixe "-ard" signifiant "porteur de toque" Référence nécessaire.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin tocard
\tɔ.kaʁ\

tocards
\tɔ.kaʁ\
Féminin tocarde
\tɔ.kaʁd\
tocardes
\tɔ.kaʁd\

tocard \tɔ.kaʁ\

  1. (Familier) Démodé, sans valeur, laid, de mauvais goût, sans attrait physique ou intellectuel.
    • […] avait soigneusement retiré les ornements du coffre où il les avait remisés et les avait dissimulés dans le creux d'un vieux chêne « tocard », qu’on montrait encore aux curieux. — (Marcel Grayo, Missillac et sa région au fil des ans, 1980, page 204)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
tocard tocards
\tɔ.kaʁ\

tocard \tɔ.kaʁ\ masculin (pour une femme on dit : tocarde)

  1. (Familier) (Injurieux) Personne de peu de valeur et sans principes, sans attrait physique ou intellectuel.
    • Moi, c’est les tocards à petite bite du coin qui se sentent obligés de me défier, pour montrer à leurs copains comment ils ont osé venir me remettre à ma place. — (Virginie Despentes, King Kong Théorie, Grasset, 2006, p. 134)
    • Plus tocard que toi, je ne vois pas... — (Maurice Druon, Du soleil sur la Normandie)
  2. (Familier) (Sports hippiques) Cheval de course sans aucune chance de victoire.
    • Sur un champ de courses, il était plus fréquent de perdre que de gagner. Cette douce philosophie parut le remonter un peu. — Je vais essayer de me refaire sur Café de Flore dit-il. — C’est aussi un tuyau sûr ? — Non, il paraît que c’est un tocard. — (Léo Malet, La Cinquième Empreinte, Fleuve noir, 1986)
  3. (Familier) (Sport) Rival médiocre et incapable, loser.
    • Cependant, il serait absurde d’imaginer qu’une thérapeutique miraculeuse puisse faire gravir les marches du podium à un athlète de second plan ou qu’un médecin ou un médicament puisse transformer un tocard en champion. — (Frédéric Baillette, Critique de la modernité sportive, Les Éd. de la Passion, 1995, page 278)
  4. (Familier) Fou, faisant des actions qui paraissent irréfléchies.
    • Car tu étais mineure, enceinte d’un tocard schizophrène qui se faisait interner tous les quinze jours à Sainte-Anne, t’as oublié ? — (Agnès Vannouvong, Gabrielle, Éditions du Mercure de France, 2015)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Cheval sans aucune chance
bourrin, canasson, carne, haridelle, rosse, rossinante

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]