togearde

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Togearde

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Ces allumettes étaient fabriquées dans le passé à Toges (Ardennes) et souvent vendues par des vendeurs ambulants sous forme de petits fagots. → voir Togeard.

Forme d’adjectif [modifier le wikicode]

togearde \tɔ.ʒa.ʁd\

  1. Féminin singulier de togeard.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
togearde togeardes
\tɔ.ʒa.ʁd\

togearde \tɔ.ʒa.ʁd\ féminin

  1. (Ardennes) Sorte de longue allumette, dont les 2 bouts sont soufrés.
    • Tous les Togeards vivent de la forêt, surtout de la fabrication des allumettes soufrées ou « togeardes ». Sur une centaine de familles, quatre-vingt-dix y sont occupées. La matière première est le bois de tremble, […]. — (Bulletin de la Société d'histoire naturelle des Ardennes, impr. A. Anciaux, 1907, vol. 14-18, p. 77)
    • Ce sont des mots qui appartiennent particulièrement au vocabulaire de l’Argonne et qui n'ont pour la plupart aucun équivalent précis dans la langue française courante: type, "togearde", "atuyo", "encarnager" , etc. — (Jean Babin, Les parlers de l'Argonne, thèse principale pour le doctorat ès-lettres présentée à la faculté des lettres de l'université de Paris, Klincksieck, 1954, p. 36)
    • Muni d'une grande allumette, une togearde, il fourragea trente secondes à peine dans le gouffre enflammé, et ramena l'arête, qu'il déposa minutieusement, en souriant comme un bienheureux, dans la paume de la grosse dame. — (Théophile Malicet, Debout, frères de misère, Alsatia, 1962, p.67)
    • Gaston craque dans l'âtre une longue allumette nommée « togearde » puisque fabriquée par les paysans de Toges, un village de l'Argonne ardennaise. les femmes de Toges viennent à pied les vendre dans les Hauts. — (Yanny Hureaux, Le pain de suie, Jean-Claude Lattès, 1999)
    • De longues allumettes, les togeardes, fabriquées à Toges, en pays d'Ardenne, étaient utilisées pour allumer les bûches livrées chaque semaine par Clotaire, le vieux bûcheron. — (Françoise Bourdon, Le bois de lune, Presses de la Cité, 2003, chap.1)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Cette page utilise des renseignements venant du site habitants.fr.