toise

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Toise, toisé

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin populaire *tesa, du latin tensa (« étendue ») féminin substantivé de tensus, participe passé de tendere, « tendre ».

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
toise toises
\twaz\

toise \twaz\ féminin

  1. (Métrologie) Ancienne unité de mesure (symbole : T), longue de six pieds, soit environ de 1,5 à 2 mètres selon la valeur du pied. Utilisée en France sous l'Ancien Régime, basée sur le pied de Paris, elle mesure 1,949 mètre.
    • En ce moment, le corsaire, qui arrivait avec une vitesse désespérante, répondit par un coup de canon dont le boulet vint expirer à dix toises du Saint Ferdinand. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Ils arrivèrent bientôt à un enfoncement qui paraissait assez spacieux et qui se trouvait à quelques toises plus bas que l’endroit où ils s’étaient arrêtés d’abord. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • La toise se divisait en 6 pieds, le pied en 12 pouces, le pouce en 12 lignes, la ligne en 12 points. Le rapport entre la toise et le mètre est définitivement établi par la loi du 10 décembre 1799, qui fixe la longueur du mètre à 443,296 lignes, soit 3 pieds 0 pouce 11,296 lignes. — (Joseph Bertrand, Traité d’arithmétique, 1863, p. 168)
    • Cette ville, située à une altitude de mille toises sur le revers oriental des Rocheuses, au bord d’un torrent tributaire du Missouri, forme un vaste entrepôt pour les produits miniers de la région, et compte de quatorze à quinze mille habitants. — (Jules Verne, Le Testament d’un excentrique, 1899, livre 2, chap. 12)
  2. (Aujourd’hui) Tige graduée qui sert à mesurer la taille des personnes.
    • Laurence était une femme de très petite taille, un mètre trente à la toise du médecin scolaire, occupée à rassembler les enfants pour les faire rentrer dans le bâtiment. — (Lorraine Fouchet, 24 heures de trop, Paris : le Grand livre du mois, 2001, Paris : Éd. de la Seine, 2005, chap. 62)
    • Romain avait 22 ans ; il mesurait exactement un mètre soixante-quatorze, il était même arrivé à atteindre un mètre soixante-quinze sous la toise du conseil de révision, en respirant profondément et en se tenant très droit. — (Guy Marchand, Le soleil des enfants perdus, Éditions Neige/Ginkgo éditeur, 2011, chap. 1)
    • Pour égayer les murs vous pouvez opter pour:
      • une toise, pour suivre la croissance de votre enfant. En bois, en tissu, en papier et même en sticker, il existe plein de modèles et de styles différents.
      — (Alix Lefief-Delcourt, Aménager la chambre de bébé, c'est malin, Éditions Leduc.s, p. 2012, p. 70)
  3. (Familier) Raclée.
    • J'ai pas rêvé, elles sont bien entrées ici, même que cette ordure de Fiorello s'est mis à foutre une toise à Iris et c'est à ce moment que... ça va, j'enchaîne. — (Ange Bastiani, Arrête ton char, Ben Hur !, NRF Série Noire, 1954, chap. 12)
    • Il s'est rendu. Deux minutes plus tard, il prenait une toise qui le laissait huit jours dans les pommes. A son réveil, il avait les chaînes aux pieds ; il escaladait trop bien les marches de l'escalier. — (Jean-Guy Le Dano, La mouscaille, Éditions Flammarion, 1973)
    • Un jour, je fus amené dans un sous-sol et tabassé par quatre malabars grands comme des bœufs. Duck m'avait seulement annoncé que quatre gorilles allaient me mettre une toise et que je devais me défendre par tous les moyens. — (Frédéric Dard, San-Antonio : Dégustez gourmandes, Éditions du Fleuve Noir, 1985)

Proverbes et phrases toutes faites[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe toiser
Indicatif Présent je toise
il/elle/on toise
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je toise
qu’il/elle/on toise
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
toise

toise \twaz\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de toiser.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de toiser.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de toiser.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de toiser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de toiser.

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • toise sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom commun 1) Du latin tensa (« tendue »).

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Cas Singulier Pluriel
Cas sujet toise toises
Cas régime toise toises

toise \toj.zə\ féminin

  1. Étendue.
    • Aller a toise.
      faire du chemin, parcourir une distance.
    • Et de la corde d’une toise
      saura mon col que mon cul poise.
      — (François Villon)
      Quand je serai au bout d’une corde,
      mon cou saura ce que pèse mon cul.
  2. Toise (unité de longueur).

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

toise \toj.zə\ féminin

  1. Redevance.
    • soient franz et quictes (…) de toutes censses, corvees, prises, tailles, thoises, de toutes aydes, quises, de morte main.

Variantes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]