tondre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin tondere (sens identique).

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

tondre /tɔ̃dʁ/ transitif 3e groupe (conjugaison)

  1. Couper à ras la laine ou le poil des bêtes.
    • Tondre les brebis, les troupeaux.
    • Tondre un barbet.
  2. (Familier) Couper les cheveux de près avec des ciseaux, avec une tondeuse.
    • Il est nouvellement tondu.
    • Il est tondu de frais.
  3. (En particulier) Raser la tête.
    • Il se tond la boule une fois par semaine.
  4. (En particulier) Faire une tonsure à un moine, un ecclésiastique.
    • Quiconque pénètre en ce lieu est fait incontinent moine de l’ordre, sans pour cela qu’on le tonde. (Sainte-Beuve)
  5. (Par extension) Couper ras de la végétation.
    • Tondre une palissade.
    • Vous ferez épaissir cette palissade en la tondant.
    • Tondre les buis, le gazon.
    • Les brebis ont tondu entièrement ce pré, elles en ont brouté toute l’herbe.
  6. (Par extension) Égaliser une surface.
    • Tondre un drap.
  7. (Figuré) (Familier) Dépouiller quelqu’un de son argent, de ses biens.
    • Tondre quelqu’un.
    • Ces aigrefins l’ont complètement tondu.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Ce ou ces termes devraient être créés dans des articles séparés.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]