tourbillon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

du latin turbo, turbinis « tourbillon »

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
tourbillon tourbillons
/tuʁ.bi.jɔ̃/
Un tourbillon imaginaire. (3)

tourbillon /tuʁ.bi.jɔ̃/ masculin

  1. Vent impétueux qui tournoie.
    • Et si le cyclone descend jusqu’à la terre, se forment des tornades, quelle que soit la façon dont leur naissance a lieu selon le mouvement du vent ; s’il descend jusqu’à la mer, ce sont des tourbillons qui se constituent. (Épicure, Lettre à Pythoclès, traduction anonyme.)
    • Vers huit heures du soir, le vent commença à souffler avec une violence extrême. La neige, vivement chassée, tantôt précipitée sur le sol, tantôt relevée dans l'air, ne formait plus qu'un épais tourbillon. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 1873)
    • Les feuilles mortes, mises en danse par quelques tourbillons soudains, frissonnaient sur les pierres de la cour …. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
  2. (Par extension) Tout ce qui tournoie rapidement.
    • Les rafales d'une violence inouïe, accès de colère de Wottan ou de Thor, tombent des hauteurs en sifflant et soulèvent des tourbillons d'embruns qui sillonnent la mer. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  3. (Absolument) Mouvement de l’eau qui tournoie avec violence.
    • En aval, le regard ne saisissait qu’un sombre tourbillon d’eaux tumultueuses, que couronnait un épais nuage d’humides vapeurs, zébrées des sept couleurs du prisme. (Jules Verne, Aventures de trois Russes et de trois Anglais, 1872)
    • Avec sa gaule, il essaya de harponner l’uniforme bleu, manqua son coup, essaya encore, quand le tourbillon ramena le cadavre, et il réussit à le pousser vers le large. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 333, Mercure de France, 1921)
  4. (Philosophie cartésienne) Mouvement élémentaire de la matière.
    • Les tourbillons de Descartes.
  5. (Figuré) Tout ce qui entraîne dans un mouvement rapide.
    • Le crédit s’effondra dans un tourbillon affolé d’ordres de vente. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 412, Mercure de France, 1921)
    • […] Henri Fagerolle, jeté brusquement dans une sorte de tourbillon irrésistible, avait entièrement perdu pied. Il se laissait glisser, ballotter, secouer dans les remous d’une existence qui ne lui accordait aucun répit. (Victor Méric, Les compagnons de l’Escopette, 1930, p.88)
  6. (Horlogerie) Complication horlogère équipant certains garde-temps de haut de gamme destinée à compenser les perturbations dans la régularité des oscillations du balancier qu’entraîne la pesanteur.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]