tourner de l’œil

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Composé de tourner et de œil.

Locution verbale [modifier le wikicode]

tourner de l’œil \tuʁ.ne də l‿œj\ (se conjugue → voir la conjugaison de tourner)

  1. Avoir un malaise, s’évanouir.
    • L’odeur de la rafflésie est insupportable, et peut presque vous faire tourner de l’œil.
    • « Qu’est-ce que vous voulez de plus ? Il y a même un lit, pour ceux qui tourneraient de l’œil. » — (Jules Romains, Les Copains, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 176)
    • La jeune personne s’évanouit. Michel héla une carriole qui allait de son côté et grimpa sur le siège auprès du fermier. Il était temps : il tournait de l’œil lui aussi. — (Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, page 279)
    • Un gigolo en muscles dopés monte la garde devant l’entrée. Dès qu’il me repère il manque de tourner de l’œil tellement je parais insolite dans les parages :
      - Hé ! le maquignon, aboie-t-il. Le marché aux bestiaux, c’est de l’autre côté de la ville.
      — (Yasmina Khadra, Morituri, éditions Baleine, 1997, page 38)

Variantes[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]