trôner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De trône.

Verbe [modifier le wikicode]

trôner \tʁo.ne\ intransitif, rarement transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Rare) Siéger sur un trône.
  2. (Familier), (Figuré) Affecter la prééminence, la supériorité.
    • D’ordinaire, monsieur Lebigre trônait derrière le comptoir, assis sur une banquette de cuir rouge capitonné. — (Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
    • On avait disposé des sièges sur lesquels des notables trônaient en silence. — (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans Trois contes de l'Amour et de la Mort, 1940)
    • Il trônait à l'arrière de son magnifique torpédo Delaunay-Belleville que le chauffeur de service démarre lui aussi à la manivelle, mais sans effort et toujours du premier coup ! — (Anne Muratori-Philip, ‎Jean-Claude Seven, 12 voitures qui ont changé l'Histoire, éd. Pygmalion, 2012)
    • Le frigo se remplit en permanence de crevettes, d’œufs, de chou et de gingembre. Un tétrapack de sauce aux prunes trôna sur la table. — (Amélie Nothomb, Ni d’Ève ni d’Adam, Albin Michel, Paris, 2007, p. 80)
  3. (Rare) (Transitif) Mettre sur un trône, couronner.
    • En effet, elle a terminé au 2e rang au sol, et, a été trônée championne québécoise à la poutre ainsi qu'au total des engins. — (site www.gymnaskavoltigeurs.ca)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]