traducteur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(fin XV) Emprunté au latin traductor, dérivé de traducere « faire passer » → voir traduire [1].

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin traducteur
\tʁa.dyk.tœʁ\
traducteurs
\tʁa.dyk.tœʁ\
Féminin traductrice
\tʁa.dyk.tʁis\
traductrices
\tʁa.dyk.tʁis\

traducteur masculin

  1. Personne qui traduit un texte d’une langue en une autre.
    • Les slavistes les plus autorisés ont immédiatement flairé les intentions secrètes du traducteur magyar. (Ernest Denis, La Question d'Autriche ; Les Slovaques, Paris, Delagrave, 1917, in-6, p.96)
    • Eh! bien, ne reculant devant aucune tâche si fastidieuse fût-elle, ils pourvoiront, d'eux-mêmes, à la diffusion de ces ouvrages, en s'en faisant les traducteurs. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Comme le montrent clairement sa syntaxe, son vocabulaire, l’abondance (comme en hébreu ou en araméen de l’époque, chez les rabbins et pas seulement chez eux) de ses mots d’emprunt, […] le grec du Nouveau Testament — et des Évangiles en particulier — est une langue de traducteurs, et (s’il faut de nouveau le préciser) de traducteurs littéraux. (Bernard Dubourg, L’invention de Jésus, tome I, « L’hébreu du Nouveau Testament », Paris, Éditions Gallimard, 1987, pp. 109-110)
    • Le jury a particulièrement apprécié la « rare précision lexicale et idiomatique » de la traductrice. (Le Devoir, 22 novembre 2006)
    • Traducteurs et interprètes sont souvent présentés comme des « passeurs » dont la médiation serait, par essence, propre à favoriser le rapprochement entre les sociétés. (Le Monde diplomatique, août 2006)
  2. (Familier) Dictionnaire électronique multilingue, petit appareil avec un clavier et un écran, permettant de trouver l’équivalent d’un mot ou d’une locution d’une langue donnée dans une ou plusieurs langues.
    • Les étudiantes utilisaient leur traducteur de poche lorsqu’elles ne comprenaient pas un mot.
  3. Outil de traduction automatique.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]


Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]