traduction

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin traductio. Son sens actuel, remplaçant translation et interprétation, utilisés jusque-là, lui a été donné par l’imprimeur et traducteur Étienne Dolet (1509-1546).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
traduction traductions
\tʁa.dyk.sjɔ̃\

traduction \tʁa.dyk.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de traduire, travail consistant à traduire un texte d’une langue dans une autre langue.
    • La traduction est un travail difficile.
    • La traduction demande une grande intelligence des deux langues et de la matière dont il s’agit.
    • Quelle magie que la traduction ! — (Dai Sijie, Balzac et la Petite Tailleuse chinoise, Folio, p. 71)
    • C’est vrai que la traduction est très utile, directement utile, quoiqu’un esprit cynique – pas le mien : on aura compris que je me tiens loin d’un tel mauvais goût – pourrait faire valoir qu’elle permet plus souvent à des entreprises d’accéder à de nouveaux marchés qu’à des pays d’éviter des guerres. — (Thomas Ouellet-St-Pierre, « Laisser une trace », Blogue Edgar, 15 novembre 2017)
  2. Résultat de ce travail ; version d’un ouvrage dans une langue différente de celle où il a été écrit.
    • Rien n’est plus intéressant que de comparer des traductions en vers ; elles révèlent à la fois le génie de la langue traduite et celui des langues dont se sont servi les traducteurs. — (Salomon Reinach, Cornélie, ou Le latin sans pleurs, 1912)
    • Je me décide à leur parler allemand : pour qu’ils comprennent mieux, j’emploie mon haut allemand le plus clair, la langue officielle des théâtres de Meiningen et de Weimar, le hanovrien saccadé des auteurs juifs qui déclament les traductions de Verlaine. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace – Août 1914, 1916)
    • Un texte original peut connaître maintes traductions. — (Charles Le Blanc, Le complexe d'Hermès, Presses de l'Université d'Ottawa, 2009, p. 113)
    • [Le Kalevala] est un véritable éblouissement, auquel cette traduction de Gabriel Rebourcet rend sa faconde et son ivresse furibarde. — (André Clavel, « L’Iliade boréale », dans L’Express n° 3081, 21 juillet 2010)
  3. (Biologie) Synthèse d’une protéine à partir d’une matrice d’acide ribonucléique.

Dérivés[modifier]

Hyponymes[modifier]

Travail et résultat

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin traductio.

Nom commun [modifier]

traduction féminin

  1. Livraison.
  2. Réception.

Références[modifier]