tranchant

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Participe présent adjectivé et substantivé de trancher.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin tranchant
\tʁɑ̃.ʃɑ̃\

tranchants
\tʁɑ̃.ʃɑ̃\
Féminin tranchante
\tʁɑ̃.ʃɑ̃t\
tranchantes
\tʁɑ̃.ʃɑ̃t\

tranchant \tʁɑ̃.ʃɑ̃\

  1. Qui tranche.
    • Le père prévenu, court furieux , après son voisin, lui lance un marteau de sellier , dont la partie tranchante s'enfonça dans l'endroit appelé la fossette du cou, et coupa la moelle épinière, ce qui occasions la mort à l'instant même. — (Moelle Dictionaire des sciences médicales, tome 33 (Mét-Moi)), Paris : chez C. F. L. Panckouke, 1819, p. 561)
    • L’ouvrier se sert d'une lame courte et tranchante, engagée dans un manche d’os, avec laquelle il pratique, au bas de l’arbre, une entaille circulaire et assez profonde pour arriver jusqu'à l’aubier. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 174)
  2. (Figuré) Qui est décisif, péremptoire.
    • Des raisons tranchantes. - Un argument tranchant. - Il a le ton tranchant. - Il a toujours à la bouche des paroles tranchantes.
  3. Qui décide hardiment.
    • Cet homme est trop tranchant. - C’est un esprit tranchant.
  4. Qui fait un contraste, une opposition sans nuance.
    • Le recours au béton autoplaçant a permis de diminuer les épaisseurs des dalles et refends et d'accentuer leur netteté, leur aspect tranchant et radical. — (AMC: Le Moniteur Architecture, n°178 à 181, page 27, 2008)
    • Des couleurs tranchantes.

Dérivés[modifier le wikicode]

  • écuyer tranchant (officier qui coupait les viandes à la table des rois et des princes)
  • côtés tranchants (les côtés du pied de l’animal, lorsqu’ils ne sont pas usés)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
tranchant tranchants
\tʁɑ̃.ʃɑ̃\

tranchant \tʁɑ̃.ʃɑ̃\ masculin

  1. Fil, côté coupant d’une épée, d’un couteau, d’un rasoir, etc.
    • On commence par donner un coup de lime pour blanchir les entablures des Ciseaux, & emporter en même temps les inégalités, s'il y en a ; on appareille les lames & l'on abat le morfil qu'il y a sur les tranchants, ce qui s'appelle affiler. — (Jean-Jacques Perret, L'Art du Coutelier, part. 1 - chap. 17 : Manière de monter les Ciseaux ; & les Principes généraux pour l'affilage des Ciseaux, des Couteaux, des Grattoirs, des Canifs & des Rasoirs, dans la collection Descriptions des arts et métiers faites ou approuvées par MM. de l'Académie royale des sciences, Paris : chez Saillant & chez Desaint, 1771, p. 124)
    • …enfin, dans la même ceinture, était passé un de ces couteaux longs, larges, aigus, à deux tranchants et à manche de corne de daim, que l’on fabriquait dans le voisinage, et qui étaient connus dès cette époque sous le nom de couteaux de Sheffield. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. (Figuré) Qualité de ce qui est abrupt ou péremptoire.
    • Le livre du fils d’Irénée me tomba des mains dès les premières pages. Son contenu, composé de « pensées », forme qu’il affectionna toujours et qui convient mal à son manque de tranchant, m’affligea presque autant que les pieux lieux communs de sa mère. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 214)

Traductions[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe trancher
Participe Présent tranchant
Passé

tranchant \tʁɑ̃.ʃɑ̃\

  1. Participe présent de trancher.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]