transaction

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin transactio (« action de transiger »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
transaction transactions
\tʁɑ̃.zak.sjɔ̃\

transaction \tʁɑ̃.zak.sjɔ̃\ féminin

  1. Acte par lequel on transige sur un différend, sur un procès, etc.
    • Il est plus que certain que des transactions sont intervenues entre les deux parties, au grand dam du Trésor. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Plusieurs difficultés s'élevèrent au XVIe siècle entre eux et le curé de Grange: la première, en 1523, à propos des dîmes de Courroy que ce dernier réclamait, et à qui il fut alloué, par forme de transaction, 20 livres tournois de rente par an, mais à la charge qu'il dirait une messe chaque semaine dans la chapelle de Courroy. (Eugène Mannier, Ordre de Malte : Les commanderies du grand-prieuré de France, Paris Aug. Aubry & Dumoulin, 1872, 1re partie, p.338)
  2. (Par extension) Actes, conventions, accords qui interviennent entre les hommes, soit dans la vie privée, soit dans la vie publique.
    • Le 19 octobre 1929, au Stock Exchange, sur le ticker, cette bande lumineuse couleur vert d'eau, où courent des transactions financières, on vit soudain passer les ombres chiffrées d'une cavalerie en déroute. (André Maurois, Chantiers américains, 1933)
  3. Échange commercial entre deux ou plusieurs parties.
    • Les expéditeurs sont à leur poste ; les courtiers des grandes maisons étrangères sont sur pied. Sans beaucoup de bruit, des cours s'établissent, des transactions s'effectuent, des chargements s'accomplissent. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • L'usage coutumier et les habitudes traditionnelles ont régi les relations commerciales et les transactions en affaires. (P.J. Vatikiotis, L'Islam et l'État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992, p.64)
    • Le bitcoin est défini comme une donnée informatique qui passe directement de l'ordinateur du vendeur à celui de l'acheteur en P2P (peer to peer, d'ordinateur à ordinateur). Ces monnaies virtuelles représentent donc l'outil rêvé pour les transactions qui nécessitent une opacité extrême et une discrétion totale comme celles qui participent au blanchiment de l’argent sale. (Michel Hautefeuille & ‎Emma Wieviorka, La Légalisation des drogues: Une mesure de salut public, Odile Jacob, 2014)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Anglais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin transactio.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
transaction
\tɹæn.ˈzæk.ʃən\
ou \tɹæn.ˈsæk.ʃən\
transactions
\tɹæn.ˈzæk.ʃənz\
ou \tɹæn.ˈsæk.ʃənz\

transaction \tɹæn.ˈzæk.ʃən\ ou \tɹæn.ˈsæk.ʃən\

  1. Transaction.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]