transcendance

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1605) → voir transcendant.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
transcendance transcendances
\tʁɑ̃.sɑ̃.dɑ̃s\

transcendance \tʁɑ̃.sɑ̃.dɑ̃s\ féminin

  1. Caractère de ce qui est transcendant. Supériorité incontestable d’une personne ou d’une chose sur une autre.
    • A-t-on pensé aussi que dès que l’on abandonne la notion de liberté, on accède immédiatement, sans effort, sans tromperie langagière, sans exhortations humanistes, sans transcendance, à la notion toute simple de tolérance ? (Henri Laborit, Éloge de la fuite, 1976, Le Livre de poche, page 78)
    • La transcendance du génie de Pascal, de Leibniz, du Professeur Botul.
    • Un air de hauteur, de transcendance, de pédanterie. (Saint-Simon) un air de supériorité désagréable.
  2. (Mathématiques) Propriété d’un nombre ne pouvant être la racine d’aucun polynôme à coefficients entiers.
    • La transcendance de π et e a été prouvée.
    • Géométrie transcendante ; Courbe transcendante ; Équations transcendantes.
  3. (Philosophie) Caractère de ce qui est transcendant. Nom de réalités transcendantes.
    1. (Métaphysique) La transcendance de Dieu, extérieur au monde.
      • Transcendance de Dieu, du divin, du sacré.
      • Soit nous choisissons une transcendance qui nous écrase et ne nous laisse d'autre attitude possible que la prosternation et la soumission, et là, on arrête de rire. Soit on affirme que la liberté humaine est à la hauteur de cette transcendance, on la regarde dans les yeux, et on rit. (Abdennour Bidar, Pour une réforme de l'islam, Télérama n°3393, janvier 2015)
    2. (Logique) La transcendance de certaines notions très générales.
      • Termes transcendants : les termes ens, unum, verum, bonum, res. (d'Alembert)
    3. (Phénoménologie) (XXe siècle) Chez Husserl et dans la philosophie de Heidegger. Ce qui est en dehors de la conscience.
      • La transcendance…[cet] antérieur à tout comportement. (Heidegger, Qu'est-ce que la métaphysique?, 1929, trad. H. Corbin, 1951) [1]
      • Il faut entendre par transcendance le mode de présentation de l’objet en général. (Jean-François Lyotard, La phénoménologie, PUF, Quadrige, 2011, page 30)

Antonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]