triforium

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Mot latin médiéval attesté d’abord en Angleterre, du latin transforare (« percer à jour »), à rapprocher de l’ancien français trifoire, triforée (« ouvrage ciselé »)[1].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
triforium triforiums
\tʁi.fɔ.ʁjɔm\
Un triforium.

triforium \tʁi.fɔ.ʁjɔm\ masculin

  1. (Architecture) Galerie étroite aménagée dans l’épaisseur des murs, située le plus souvent au-dessus des grandes arcades d’une église.
    • [Sur la cathédrale Saint-Jean] Dans la galerie du triforium, une frise évoque notamment un Janus bifrons, dieu latin de la Paix et des ouvertures […] — (Claude Ferrero, Tous les secrets de Lyon et de ses environs, Ouest-France, 2016, page 30)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus triforium figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : église.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

La syllabe finale -um se prononce « -om » (\ɔm\).

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Le Grand Robert de la langue française, Le Robert, 2005-2008 (version de démonstration)