tripotage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

→ voir tripoter et -age

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
tripotage tripotages
\tʁi.pɔ.taʒ\

tripotage \tʁi.pɔ.taʒ\ masculin

  1. (Familier) Action de tripoter
  2. (Familier) (Figuré) (Au pluriel) Intrigues, propos, manœuvres qui tendent à brouiller une affaire, à semer la discorde entre des personnes, à faire des gains illicites.
    • Il avait dû abandonner son poste à l’usine de Bretenoux, à la suite d’une histoire de tripotage, au cours de laquelle il avait bassement laissé accuser un pauvre diable placé sous ses ordres. — ( Pierre Benoît , Le déjeuner de Sousceyrac, 1931, Le Livre de Poche, p. 139)
    • Ses chefs policiers découvrent je ne sais quelles histoires de vagues tripotages où de ses adversaires du Parlement seraient compromis. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Politiqueurs cessez vous bavardages,
      Car maintenant l'on connaît vos forfaits ;
      Vous n'êtes grands que dans vos tripotages,
      N'espérez plus nous tromper désormais.
      — (Étienne Pédron, la France Ouvrière, dans Chansons socialistes, Lille : à l'Imprimerie ouvrière, 1906, réédition Dijon : Éditions Raisons & Passions, mars 2011, p. 37)

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]